CHAN FOOTBALL : Apres son premier match le Gabon déjà sous pression.

lundi 18 janvier 2016 Sport


Il faudra un mental fort pour que les panthères passent l’obstacle des guêpes lors de la deuxième journée de la phase de la poule A de la Can de footballeurs qui évoluent dans le continent.

A peine débuté et déjà sous pression. Mercredi 20 janvier 2015 à 14 h quand les panthères vont faire leur entrée au stade Amahoro de Kigali pour affronter les guêpes du Rwanda, il faudra aux gabonais avoir un moral d’acier et un état d’esprit de guerrier.

 

Ce sera la deuxième sortie de la poule A entre rwandais et gabonais. Le pays organisateur va jouer avec l’avantage de son public ensuite il sera galvanisé par sa victoire d’entrée. Samedi dernier le Rwanda a bien entamé la compétition 1-0 devant la Cote d’Ivoire.

Donc le Rwanda est a a 90 minutes d’une qualification pour les ¼ de finales. Ce qui sera historique pour le pays des mille collines.

 

Le Gabon s’est contenté du nul blanc avec le Maroc. Les panthères et les lions de l’atlas avec 1 point de chaque sont dans le ventre du classement dominé par les Amavubi qui ne vont ménager aucun effort pour se hisser déjà en quart.

 

 

En plus d’être mentalement au top et d’avoir un état d’esprit de conquérant, il faut que les poulains du coach Stéphane Bougendza s’appliquent et marquent pour espérer se faire respecter par les adversaires. D’ailleurs le portier des panthères, le capitaine Stéphane Bistieki a fait savoir que « La satisfaction de son équipe après le match contre le Maroc c’est la défense qui a tenu par contre l’attaque doit obligatoirement marquer pour espérer aller loin »

Le Gabon s’est pourtant crée des occasions de buts et pouvait se mettre a l’abri mais la prestation des panthères a gêné son entraineur Stéphane Bougendza « J’ai un sentiment de frustration après ce premier match. Il y a eu trop de mauvais choix dans le geste final et nous avons laissé passer de belles occasions de marquer au moins un but. Notre entame de match, jusqu’à la mi-temps a été médiocre. J’ai mieux aimé la seconde partie de la rencontre. C’est là que nous avions les moyens de faire la différence. Défensivement on a été solide, devant il y a des choses à revoir ».

Apres le 2-0 a Ndjamena au Tchad qui a qualifié le Gabon, l’équipe s’est fait battre 1-0, en match retour au stade d’Agondjé de Libreville.

La suite a démontré que les attaquants gabonais manquent d’efficacité. Les deux rencontres amicales de préparation se sont soldées par des résultats nuls.0-0 avec l’AS Vita club de la RDC et 1-1 à Kampala contre l’Ouganda. Le Gabon était revenu au score grâce à Romuald Tsitsigui.

 

Aujourd’hui plus que jamais, Axel Meye me , Allen Nono, Aaron Salem Boupendza , Cédric Ondo Biyoghe , Mario Bernard Mandrault, Romuald Ntsitsigui et Abdul Djamilou Atchabao ,tous les attaquants des panthères doivent convertir les multiples occasions qu’ils se créent en but et jouer sans complexe face au Rwanda.


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs