CEMAC : Vers l’harmonisation des normes commerciales !

lundi 5 décembre 2016 Economie


Pour dynamiser les échanges commerciaux intra régionaux et s’arrimer aux exigences internationales en matière de commerce, la Communauté économique et monétaire d’Afrique Centrale (Cemac) veut disposer d’une structure régionale d’harmonisation des normes.

Le commerce intra régional est encore embryonnaire et ne représente que 2,8% des échanges commerciaux contre 19,2% pour la Communauté pour le développement de l’Afrique australe (SADC), 11% pour le marché commun de l’Afrique de l’Est et Australe (Comesa) et 8,92% dans la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Les difficultés liées aux infrastructures de transport notamment, l’existence de barrières et l’absence d’une organisation efficace renforcent cette situation.

Pour endiguer cette difficulté et dynamiser le commerce intra régional, une structure d’harmonisation des normes devrait voir le jour si les consultations sont concluantes. Stratégie régionale d’harmonisation des normes, politique relative à la qualité régionale et prix régional de la qualité devraient être les missions confiées à l’organisme communautaire en gestation. La nouvelle vision des Ministres en charge des questions de normalisation en Afrique Centrale s’inscrit dans le cadre du Programme infrastructure Qualité (PIQAC) dont les six pays membres sont signataires.

En amont, une déclaration commune à travers laquelle les Ministres chargés de la question de « normalisation » avaient signé les documents relatifs au processus à Douala, au Cameroun. En aval, ce document devrait précipiter la création d’une organisation sous régionale pour l’harmonisation des normes en Afrique Centrale, appelé « CEMACNORM ». Ce mécanisme deviendra « un catalyseur d’intégration économique au niveau sous-régional et international, respectueux des prescriptions internationales et participant à la normalisation internationale et régionale », rassure les signataires.
Avec cette nouvelle déclaration, « La CEMAC se met au diapason du commerce international par le biais du PIQAC. Dans ce cadre, nous nous réjouissons du succès de ce programme » a estimé le commissaire en charge du département des infrastructures et du développement durable de la Cemac, Hassan Bakhit.

Le programme facilitateur, le PIQAC est financé par l’Union européenne (UE) avec pour objectif le renforcement de la compétitivité et la diversification des secteurs productifs en Afrique Centrale, à travers le soutien apporté aux institutions nationales et régionales de l’Infrastructure Qualité. Le programme créé ainsi un environnement favorable au commerce, tout en assurant la conformité aux normes et exigences techniques internationales. Il a été mis en œuvre par l’ONUDI, en étroite collaboration avec la Communauté économique et Monétaire des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC) et avec la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC).


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs