CEMAC : Le capital de la BDEAC revu à la hausse

vendredi 25 avril 2008 Economie

Le capital social de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a connu une augmentation, passant de 81,450 milliards de francs CFA à 94 milliards de francs CFA. Cette hausse est essentiellement due à l’accroissement des parts de la Guinée Equatoriale et du Tchad.

Institution en charge du financement du développement des pays membres de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), la BDEAC a tenu son premier conseil d’administration de l’année en mars dernier à Douala au Cameroun.

L’accroissement des parts de la Guinée Equatoriale et du Tchad a permis de rendre effectif le principe d’égalité entre Etats membres, actionnaires de la catégorie A, dans la détention du capital social de la banque. Dans le cadre de la mobilisation des ressources, la Libye a été admise dans l’actionnariat de la BDEAC à hauteur de 8%.

La capacité d’emprunt de la banque a été renforcée faisant passer ainsi le capital sujet à appel offert en garantie aux bailleurs de fonds de 34,350 milliards de francs CFA à 38,320 milliards de francs CFA. Après une période d’hibernation, la BDEAC a repris avec le financement des projets en juin 2003. En 2007, le volume d’engagements de la banque a été de 27,541 milliards de francs CFA contre 23,023 milliards de francs CFA en 2006, soit un taux d’accroissement de près de 20% sur un an.

Conformément à sa vocation, la BDEAC a réalisé lors de cet exercice, une opération à caractère régional à 8,200 milliards de francs CFA (30% des concours), cinq opérations au Congo à 12,096 milliards de francs CFA (44% des concours), deux opérations au Cameroun à 4,445 milliards de francs CFA (16% des concours) et une opération au Gabon à 2, 800 milliards de francs CFA (10% des concours).

Aussi, 60% des concours de la banque ont été attribués au secteur privé contre 40% au secteur public de la sous-région. Le secteur des télécommunications représente à lui seul 41% des engagements de la BDEAC. Depuis la relance des opérations de financement, le montant cumulé des concours à fin 2007 s’est établi à 78,537 milliards de francs CFA dont 35% au titre de l’exercice 2007.

La BDEAC est une institution de financement du développement de la CEMAC qui regroupe six pays de la sous-région à savoir la République du Congo, la République centrafricaine (RCA), la Guinée Equatoriale, le Gabon, le Cameroun et le Tchad.


gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs