CEMAC : La libre circulation enfin acceptée par les Etats-membres !

vendredi 3 novembre 2017 Politique


Après 45 ans de débats et tergiversations, les six états (Ndlr : Cameroun, Centrafrique, Congo, Guinée Equatoriale, Tchad et Gabon), consentent à ouvrir leurs frontières respectives aux ressortissants de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale, Cémac.

Depuis le 20 octobre dernier, le Gabon a ouvert ses frontières à tout ressortissant de la Zone Cémac à condition « d’être détenteur d’un passeport ordinaire biométrique, d’un passeport diplomatique ou de service », s’il on s’en tient au communiqué du Ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha. Une décision emboîtant le pas à celle de la Centrafrique et du Tchad. Une avancée significative ! Car, jusque-là, le Gabon et la Guinée Equatoriale s’opposaient à la libre circulation des personnes en évoquant leur faiblesse démographique.

La Guinée équatoriale, le Congo et la Centrafrique ont également entériné la suppression des visas pour les ressortissants de la Cémac. Bien que le pays de Paul Biya ne se soit pas officiellement prononcé, soulignons que la libre circulation des personnes est effective depuis plusieurs années entre le Cameroun, la Centrafrique, le Congo et le Tchad.

Satisfaction des Chefs d’Etats

Réunis en sommet extraordinaire, le 31 octobre dernier à N’Djamena au Tchad, les Chefs d’Etats de la Cémac ont pris acte de la ratification fin octobre, par tous les États- membres, de l’accord de 2013 sur la libre circulation des personnes dans la sous-région. Ils ont aussi autorisé la Banque de développement des États d’Afrique centrale (Bdeac) à débloquer 1,7 milliards de francs pour « accompagner l’application de la libre circulation ».

Entre craintes et optimisme

La mesure divise l’opinion. Certains estiment que les Etats de la Cémac ne se sont dotés de toutes les garanties et conditions sécuritaires nécessaires avant d’ouvrir leurs frontières respectives. D’autres y voient, par contre, des opportunités d’affaires. Bon à savoir, le marché de la Cémac est constitué d’au moins de 30 millions de consommateurs.


YFI

Vos commentaires

  • Le 3 novembre à 16:09, par Akoma Mba En réponse à : CEMAC : La libre circulation enfin acceptée par les Etats-membres !

    Crainte de quoi ? Du développement comme dans l’Union Européenne ?
    Evidemment que peut-on attendre d’un pays comme le nôtre où l’étranger signifie danger alors que chez les autres, ÉTRANGER rime avec développement et compétition, au lieu de continuer à aller quémander chez le Ministre du village.
    Maintenant, ce qui reste à faire c’est construire des autoroutes pour que les gens puissent faire du négoce sans risque de s’embourber dans la boue à 12 kilomètres de Libreville

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs