Célébration de la deuxième édition de la Citizen meet-up le 19 septembre.

lundi 21 septembre 2015 Culture & people


La deuxième édition de la Citizen meet-up s’est tenue à l’Institut francais le samedi 19 septembre 2015. Cet évènement fut organisé par Jeff Hyndah Mboulou Mboulou et Jo Dioumy Moubassango.

Jeff Hyndah Mboulou Mboulou, animateur radion à Campus France et Jo Dioumy Moubassango, Directeur Général chez SEDCOMA Group ont organisées la deuxième édition de la Citizen le 19 semptembre dernier.

Cette conférence a débuté par un grand hommage qui a été rendu à Melchy Obiang, réalisateur gabonais, pour sa contribution au cinéma gabonais. Ce dernier très ému, a déclaré que parfois une simple reconnaissance verbale peut être plus importante que de l’argent.

Certaines thématiques choisies lors de cette conférence ont suscité des débats très fructueux avec le “redressement culturel”. Théophane Nzame-Nze Biyoghe qui en est le concepteur et le promoteur a expliqué à son auditoire qu’il était important d’avancer vers la modernité mais non sans une touche culturelle qui présentera l’originalité gabonaise, ce n’est pas incompatible. “Trop longtemps, notre culture a été simplement identifiée au folklore, c’est une erreur”. Des questions venant des participants sur les moyens à mettre en place pour parvenir à relever un tel challenge ont été posées au conférencier.

Ensuite, Gabriel Ntougou, Conseiller du Président de la République, a entretenu l’assistance sur les conséquences d’une nouvelle mauvaise nouvelle sur l’économie du pays. Pour Gabriel Ntougou, il s’agissait d’établir un contrat de confiance entre les Gabonais et leur économie. Les questions du modérateur de l’occasion, Igor Odjir ont permis à ce dernier de dire que chacun doit pouvoir apporter sa force de travail et aller vers des domaines plus productifs. L’anticipation des gouvernants qui a consisté à diversifier notre économie depuis quelques années à préparer le Gabon au choc. La plupart des mauvaises nouvelles sont souvent le fait des facteurs exogènes à l’économie nationale. De ce fait, pour lui, le Gabon pouvait faire face à toutes les situations et son histoire lui donne raison.

Les nouvelles technologies, les réseaux sociaux et l’entreprenariat ont été un panel très animé. Rodrigue Koublanou, un spécialiste de la question, a montré que, avec les statistiques à l’appui, le Gabon est un leader dans la sous-région dans ce domaine. Les infrastructures de télécommunications qui ont été mises en place par l’administration émergente sont un pas de géant. Tout de même, l’accès à l’outil informatique reste un problème qui pourrait être résolu si le Gouvernement prenait des mesures pour dispenser de taxes les produits informatiques. Il a cité le Sénégal en exemple. Un panel de jeunes femmes composé de Magalie Wora, Melba Nzang Meyo et Prescillia Sow a expliqué au public la nécessité des réseaux sociaux pour crédibiliser le travail, promouvoir des œuvres et même faire du commerce. C’est aussi un gain de temps et d’argent que nous apporte des plate-formes comme YouTube, Facebook et Twitter.

Junior Xavier Ndong Ndong Chargé de Missions de Monsieur le Président de la République, a fait un brillant exposé pour sortir le jeune gabonais de sa posture rentière. Pour ce dernier, il faut aller chercher et se saisir des opportunités.

Jeff Hyndah Mboulou Mboulou et Jo Dioumy Moubassango, organisateurs de la Citizen meet-up, ont conclu en exhortant les autres associations de jeunesse à se joindre à l’aventure pour que les prochaines Citizen meet-up soient le résultat d’une collaboration plus large. Toujours dans le même esprit : Networking et brainstorming. 


AEL

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs