Carte Nationale d’Identité : Une pièce d’état civil devenue rarissime

jeudi 7 janvier 2016 Société & environnement


Depuis un peu plus de deux ans, l’obtention de la Carte d’Identité Nationale relève de la croix et de la bannière. Motif évoqué par les policiers : l’interminable panne de la machine utilisée pour la production de cette pièce nationale.

Voilà déjà plus de deux ans que les Gabonais qui s’étaient rués vers les commissariats de police et autres lieux de confections de Carte d’Identité Nationale, attendent leur pièce. S’ils sont tout de même en possession du récépissé, établi sur place tel n’est pas le cas de la Carte d’Identité Nationale, elle-même. Une situation autour de laquelle règne un flou artistique, tant le réel motif de la longue attente n’est pas clair. D’après les renseignements glanés çà et là, une panne technique justifie cette interminable attente. Mais sans être technicien, on est en droit d’émettre de sérieux doutes sur l’argument évoqué. Quelle est cette panne sans solutions depuis plusieurs années ?

Un sérieux préjudice !

 On se demande si les forces de police sont conscientes qu’elles posent un énorme préjudice aux citoye,s n’ayant pas d’autres pièces d’identité. Surtout que dans certains milieux, le récépissé n’a aucune valeur juridique et administrative. Des gabonais ne pouvant pas, à titre d’exemple, percevoir de chèque. Dans le même registre et plus grave, certains policiers ont l’outrecuidance de suspecter les Gabonais munis de ces récépissés, pourtant établis par eux-mêmes, sous le fallacieux prétexte qu’ils peuvent être falsifiés. Comble de la bêtise ! Vivement que les autorités compétentes se saisissent de ce problème embarrassant pour de nombreux gabonais.


AEL

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs