CAN U20, Niger 2019 : Les raisons de l’élimination des Panthères !

lundi 23 juillet 2018 Sport


Battues (1-0) au stade Augustin Monedan de Sibang samedi en match retour du dernier tour qualificatif pour la CAN U20 Niger 2019 après le 3-1 encaissé à Ouagadougou à l’aller, les Panthères du Gabon entrainées par Anicet Yala ont été éliminées de la course par les Etalons du Burkina Faso.

Deux jours après cette élimination de plus d’une équipe nationale gabonaise aux portes d’une phase finale de Coupe d’Afrique, sous la direction de la FEGAFOOT de Pierre Alain Mounguengui, plusieurs raisons pour expliquer cette énième contre performance ont été évoquées par plusieurs sources concordantes.

Selon certains techniciens qui ont fait le déplacement au stade Augustin Monedan de Sibang et plusieurs sources de la tanière des Panthères U20 , l’élimination de l’équipe aurait été causée en partie par le coach Anicet Yala qui tactiquement n’a pas su répondre à l’équation imposée par l’équipe du Burkina Faso. « Lorsqu’on veut rattraper deux buts encaissés à l’extérieur on ne vient pas avec une équipe nonchalante, mais plutôt agressive. On ne peut pas laisser Alain Miyogho jouer trop proche de l’attaque mais plutôt le faire jouer au poste de 10 juste devant les deux milieux défensifs Youmou et Loufilou pour former un triangle  » a déclaré un entraîneur présent au stade.

En outre, il est également reproché au technicien des Panthères U20 d’avoir manqué d’humilité pour n’avoir pas essayé de consulter d’ anciens coachs des équipes nationales de football à l’image de Claude Mbourounot , Rigobert Nzamba, Stéphane Bounguendza , Alain Da Costa qui ont pu par le passé résoudre des équations difficiles pour qualifier le Gabon à certaines compétitions continentales au moment où personne ne les attendaient.

Par ailleurs, après l’élimination de l’équipe gabonaise, les langues de certains joueurs ont commencé à se délier. D’aucuns ont accusé le coach d’avoir été trop léger en matière de discipline. «  Pendant que nous étions en casernement n’importe qui avait accès aux joueurs, même à des heures indues. Bon nombre de joueurs étaient connectés aux réseaux sociaux via leur téléphones sans être inquiétés  » a fait savoir un joueur qui a requis l’anonymat.

Comme si cela ne suffisait pas, Anicet Yala qui faisait pourtant l’unanimité aurait manqué de poigne et s’est vu contesté par l’équipe pour avoir perçu un montant de 300.000 francs Cfa retirés sur les primes des joueurs. Une révélation qui peut expliquer le comportement de certains joueurs qui n’ont pas hésité à manquer de respect à des dirigeants et à la FEGAFOOT pendant ces éliminatoires. Selon certaines sources Anicet Yala n’en serait pas à son premier coup. Dans un passé récent il aurait prélevé un montant total de 500 000 francs sur les primes de chaque joueur d’une équipe nationale qu’il dirigeait bien avant.

Voilà qui expliquerait l’élimination de l’équipe nationale U20 du Gabon de la phase qualificative de la CAN Niger 2019. Un premier échec constaté par le ministre des sports Alain Claude Billie By Nze depuis son entrée en fonction et Pierre Alain Mounguengui qui attaque son deuxième mandat après le précédent caractérisé que des éliminations des sélections nationales dans toutes les catégories.


Pacôme IDYATHA

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs