CAN 2017 : Les Lions Indomptables du Cameroun, forces et faiblesses !

samedi 21 janvier 2017 Sport


A 24 h du choc Gabon-Cameroun déterminant pour la qualification en quart de finale de la 31e édition de la CAN 2017 pour les deux équipes, de nombreux observateurs du football gabonais cogitent déjà sur les forces et faiblesses de l’équipe du pays de Roger Milla.

Logé dans le groupe A, le Cameroun qui mène la danse après deux journées suite à sa victoire à l’arrachée face à la Guinée Bissau (2-1) et le nul contre le Burkina Faso suscite des interrogations sur ses forces et faiblesses avant ce derby d’Afrique centrale qui l’opposera aux Panthères du Gabon de Pierre Emerick Aubameyang ce dimanche 22 janvier au stade d’Angondjé.

Privé de joueurs de grand nom, le Cameroun repose son jeu sur son collectif et sa solidité défensive qui lui ont permis d’éviter de se faire surprendre par le Burkina Faso en match inaugural de la 31e édition de la CAN Total 2017. Par ailleurs, l’équipe d’Hugo Bross a pour atouts majeurs ses flèches offensives Clinton Njie, son capitaine Benjamin Mokandjo, Christian Bassogog et Vincent Aboubacar qui peuvent créer la différence à tout moment lors d’une rencontre. Défensivement, le Cameroun compte beaucoup sur l’assurance de l’expérimenté Nicolas Nkoulou et la présence du jeune gardien du FC Barcelone Fabrice Ondoa.

Véloces, athlétiques, combatifs, dotés d’une volonté de délivrer des frappes à distance et d’une force mentale à toute épreuve ; autant d’éléments qui caractérisent l cette équipe camerounaise qui prestera demain face aux Panthères. Des atouts cependant qui ne lui ont pas permis de battre le Burkina qui a proposé une configuration de schéma tactique très finaude.

Par ailleurs avec un regard plus poussé, nombreux se rendent bien compte que les Lions Indomptables de la CAN 2017 ne sont pas forcément une foudre de guerre. La jeunesse des joueurs qui arrivent pour la plupart pour la première fois en CAN fait partie des faiblesses du Cameroun. Lorsqu’on regarde le nombre de passes réussies, on relève qu’elles sont plus latérales dans la défense plutôt que vers l’avant. Ce qui donne un jeu peu élaboré et peu plaisant.

Les gros gabarits et la lourdeur des défenseurs camerounais peuvent profiter aux attaquants gabonais plus rapides. Aussi, l’absence de véritable leader technique et du vestiaire qui justifie le changement de capitaine à tout va chez les Lions lors des derbys comme celui qui les opposera au Gabon peut s’avérer fatal face à une équipe plus disciplinée tactiquement et collectivement.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs