CAN 2017 : Junior Kabananga, la nouvelle pépite des Léopards de la RDC !

jeudi 26 janvier 2017 Sport


Qualifiée pour les quarts de finale de la CAN 2017 avec 7 points, tout comme le Maroc (6 pts) alors que la Côte d’Ivoire (2 pts), tenante du titre, le Togo (1 pt), l’Algérie, le Zimbabwe, la Guinée Bissau ou le Gabon, la République Démocratique du Congo doit en partie sa qualification à Junior Kabananga, un jeune attaquant très souvent incompris en club.

Arrivé très en forme à la CAN Total Gabon 2017, Junior Kabananga est actuellement le joueur qui impressionne le plus. Alors que personne ne mentionnait son nom dans le top des Léopards avant la compétition, ce jeune attaquant d’Astana, titularisé au poste d’ailier droit dans le onze entrant des Léopards, Junior Kabananga a fait son entrée dans le panthéon meilleurs joueurs de cette CAN, et ce, dès la première sortie de son équipe face au Maroc. En difficulté face à l’équipe d’Hervé Renard au stade d’Oyem, la RDC a eu la vie sauve grâce à un magnifique but victorieux de Kabananga.

Loin de se satisfaire de ses performances lors de son premier match de poule, Junior Kabananga contre la Côte d’Ivoire a été buteur et passeur décisif face au tenant du titre, éliminé au premier tour par le Maroc d’Hervé Renard, son ancien coach. Agé de 27 ans l’ancien joueur d’Anderlecht en Belgique marque à nouveau face à l’équipe togolaise amenée par Emanuel Adebayor. Qualifié pour les quarts de finale avec la RDC, Junior Kabananga est actuellement en tête de la liste des meilleurs buteurs de la CAN Total 2017 avec trois buts en trois matchs.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs