CAN 2017 : Echec des Panthères, les anciens internationaux accusent les autorités !

samedi 28 janvier 2017 Sport


Près d’une semaine après l’élimination prématurée des Panthères du Gabon au premier tour de la CAN Total 2017, les anciens internationaux gabonais parmi lesquels Aurélien Bekogo, Régis Manon, Albin Mbounga Nze, Jean Baptiste Makaya accusent les autorités sportives d’être à l’origine de la contre-performance de l’équipe gabonaise.

Interrogés par la rédaction de Gaboneco suite à l’élimination des Panthères lors du premier tour de la 31e édition de la CAN Total 2017, des anciens joueurs de l’équipe nationale ne sont pas passé par quatre chemins pour accuser les autorités d’être à l’origine de cet échec.

« La responsabilité de cet échec incombe en premier lieu au ministère des Sports et à la Fédération gabonaise de football. Notre équipe nationale a été éliminée lamentablement parce qu’il y a eu trop d’improvisation alors que l’on sait très bien depuis trois ans que notre pays devait organiser la CAN. On a joué sans préparation, parce que l’équipe nationale n’avait aucun programme. Et j’ai comme l’impression que les gens qui gèrent cette équipe nationale ne connaissent rien au football  », a déclaré Régis Manon ancien attaquant d’Azingo national.

« Hormis les joueurs que l’on peut pointer du doigt, nous, anciens footballeurs nous avons aussi notre part de responsabilité. Car nous avons laissé la gestion de notre football entre les mains de personnes qui ne connaissent rien au football  », a-t-il renchéri avant d’annoncer une concertation d’anciens internationaux pour prendre la mesure de la mauvaise gestion du football gabonais.

« On ne peut pas se permettre d’aller à la CAN avec un match amical que l’on perd face au club de Mounana et espérer faire un bon résultat. Les autres formations ont joué leurs matchs de préparation contre des équipes nationales », indique Jean Baptiste Makaya, ancien défenseur de l’équipe nationale gabonaise.

« Je ne veux pas tirer à boulets rouge sur les joueurs, car le mal est ailleurs. Sous d’autres cieux lorsque l’on organise ce genre de compétition on implique tout le monde pour mettre des stratégies en place. Et puis lorsque l’on sélectionne des joueurs de D3 au Portugal ou lorsque l’on a un Malick Evouna qui ne joue plus depuis trois mois, le résultat ne peut être que celui-là. Mais la faute est à ces dirigeants-là qui les convoquent »s’est insurgé Aurélien Bekogo.
Pour l’ancienne star d’Azingo national, les principales satisfactions de cette CAN côté gabonais sont Denis Bouanga et Didier Ndong Ibrahim.

Albin Mbounga Nze, ancien international, a pour sa part, pointé les problèmes d’organisation et d’improvisation récurrents autour de l’équipe nationale.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs