CAF : Toujours pas de Gabonais dans les commissions !

mercredi 10 mai 2017 Sport


Pas de trace du Gabon dans le renouvellement des instances de la Confédération Africaine de Football. La réunion du comité exécutif de la CAF tenue en début de semaine à Manama, la capitale du Bahreïn a fait la promotion de certains pays au détriment d’autres. La première réunion du comité exécutif du nouveau président de la CAF, le Malgache, Ahmad Ahmad fait constater en outre que le Cameroun du président sortant Issa Hayatou, autrefois omniprésent dans les commissions n’existe plus.

Sur le plan de la diplomatie footballistique internationale, le Gabon ne pèse pas grand chose. La démonstration a encore été faite lundi dernier à Manama au Bahreïn où le nouveau parton de la CAF a opéré des changements stratégiques pour guider son action pour les 4 prochaines années. Parmi les 15 commissions, on ne retrouve guère de trace d’un gabonais. Un phénomène loin d’être nouveau vu que sous l’ère Issa Hayatou qui a passé 29 ans à tête de l’institution du football continental, le Gabon n’a jamais occupé la présidence d’une commission, et ce, malgré la proximité de Mackaya Tamane avec le président sortant de la CAF.

« De tous les gabonais les mieux placés, il y avait Tamane. C’était le bras droit d’Issa Hayatou. Il n’était pas président d’une commission mais il conduisait les missions les plus délicates du président. Tamane était très introduit et il était au cœur du système Hayatou. Il est sorti de la CAF après un scandale avec le général togolais Charles Zoumaro Gnofame », confie une source digne de foi avant d’ajouter « N’être pas surpris par cette distance du Gabon. D’abord sur le principe toutes les fédérations membres doivent être représentées. Le Gabon était un pion de la plate-forme du président sortant. On peut comprendre pourquoi le Gabon est absent ».

Dans le dernier organigramme du comité exécutif sous Hayatou, il y avait 6 gabonais membres des commissions : Pierre Alain Mouguengui et François Sickout à la commission organisation de la CAN, Robert Mangollo qui lui était membre de la commission des compétitions inter- clubs, Jean Felix Mba, membre de l’organisation de la Can des cadets, Jean Olivier Mbera était le représentant de la zone centre de la commission des arbitres, Hyanice Bigouagou Diloussa, représentante de la zone consultative.

Au-delà du Gabon, on note que 23 pays sur les 55 membres que compte l’organisation sont à la tête des 15 commissions. Le Maroc, Le Nigeria, l’Angola, l’Ouganda, la Zambie, Djibouti, l’Afrique du Sud et l’Algérie ont chacun deux représentants. A noter, les cumuls de mandats pour certains comme, le président de la fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa à la fois président de la commission des finances et président de la Commission d’organisation des compétitions inter-clubs. Amaju Pinnick le patron de la fédération de football du Nigeria préside lui, deux commissions, les medias et l’organisation de la Can. Le nouveau président de la CAF a opéré un changement radical dans sa gestion. A la différence de son prédécesseur il n’y a pas de malgache dans le nouveau comité exécutif, encore moins à la tête d’une commission. Par contre les camerounais plus que présents dans 13 commissions ont totalement disparu de la scène.


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs