Bruno Ben Moubamba élevé au rang d’Ambassadeur de la Paix par les Nations Unies

mardi 19 novembre 2019 Politique


Opposant gabonais, président du parti politique de l’Alliance pour le changement et le Renouveau (ACR) et ancien ministre, Bruno Ben Moubamba a été élevé lundi 17novembre 2019, au rang d’Ambassadeur de la paix par les Nations unies.

Depuis sa sortie du gouvernement en 2017 et les séances de courses à travers le Gabon qui ont suivi cette disgrâce, beaucoup d’observateurs croyaient Bruno Ben Moubamba « complètement fou », dénué de toute raison et affecté par son éviction. Et pourtant, les événements qui ont suivi ces malheureux épisodes ont montré que le Président de l’Alliance pour le changement et le Renouveau (ACR) et ancien ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du Logement, avait la bien tête sur les épaules.

Entre conférences, colloques, forums et sommets, Bruno Ben Moubamba ou ‘’BBM’’ n’a pas manqué de ménager sa peine pour se faire une place à l’international. Après le récent sommet Russie-Afrique, organisé il y a quelques semaines à l’initiative de la Russie pour donner une nouvelle direction aux relations de coopération entre ce pays et l’Afrique, l’opposant engagé pour la cause de la « libération du Gabon » vient de se voir élevé au rang d’Ambassadeur de la paix pour les Nations unies.«  De retour d’Asie et d’autres contrées lointaines, je m’arrête ce lundi 18 novembre 2019 à Moscou. Je vais y recevoir une nomination comme « ambassadeur de la paix » dans le cadre du système des Nations Unies  », avait annoncé quelques heures avant, l’opposant expatrié.

Selon lui, son rôle de « pacificateur » lors de la présidentielle controversée d’août 2016 serait le point d’ancrage de cette honorifique attention internationale. Bien plus, « Cette reconnaissance internationale cicatrise un peu plus les blessures intérieures causées par mon engagement pour le Gabon depuis le 12 octobre 1999  » soutient-il.

Si cette distinction ne dévoile pas les aspirations politiques de ce personnage atypique, elle le réconforte dans une position selon laquelle tout est encore possible. Puisque, malgré son isolement à l’étranger, BBM ne semble pas s’être écarté de son ambition de « libérer le Gabon ».


Michaël Moukouangui Moukala

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs