Bruno Ben Moubamba : Biographie officielle

dimanche 9 août 2009 Speciales


Fils de la cuisinière du séminaire Saint-Jean de Libreville, Bruno Ben­-Moubamba a été élevé au Gabon et scolarisé dans des institutions catholiques.

Après son baccalauréat à Libreville, il entreprend des études de philosophie puis de communication à l’ISIC (Institut des Science de l’Information et de la Communication) à Bordeaux, avant de compléter son parcours académique par les master I et II de philosophie. Il termine actuellement deux doctorats en philosophie (université de Reims) et en Sciences Politiques à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris.

Il a passé cinq années dans le sud de la France comme formateur et animateur de jeunes à l’abbaye Saint-Étienne d’Aubazine[2]. en 1992, il effectua une mission humanitaire en Bosnie-Herzégovine alors plongée dans les horreurs de la guerre.

Journaliste de formation, Bruno Ben Moubamba débuta sa carrière au Gabon à Africa n°1 puis à Radio Soleil. Il a ensuite participé à la création d’une radio catholique gabonaise en 1999 à Libreville, Radio Sainte Marie, tout en travaillant en France à Radio Notre-Dame et KTO.

Depuis 1998, il a créé et dirige l’Institut français Edith Stein avec lequel il s’est beaucoup investi dans l’action humanitaire au profit des populations et en particulier de l’éducation des enfants. Il a notamment relancé en 1999 la mission de Sindara au centre du Gabon où il développe école, internat, dispensaire, sauvegarde du site, etc. Il a également repris pendant deux ans de 2006 à 2008, l’école, l’internat et le dispensaire de la mission Sainte Anne du Fernan Vaz, non loin de Port-Gentil.

Il est également à l’origine du Jubilé Jean-Paul II, année de célébrations qui commémoraient au Gabon les 25 ans de la Visite du Saint Père dans ce pays.

Il est l’auteur de la « Lettre Ouverte » au Président Gabonais Omar Bongo dans laquelle il lui demande des comptes sur la gestion financière du Gabon pendant ses 40 années de Présidence qui le fait connaître du public.

Il organisa le 4 avril 2009, le Forum de Reims appelant à un Nouveau Partenariat entre l’Europe et l’Afrique, qui rassembla près de 500 gabonais.

Bruno Ben Moubamba a été très médiatisé, dans les médias gabonais, français et internationaux dans le cadre de son engagement contre les Biens Mal Acquis ainsi que lors du décès du Président Omar Bongo Ondimba, dont il commenta les obsèques en direct sur France 24.

Père de trois enfants, il est marié civilement, religieusement et traditionnellement à Virginie Hubert, de nationalité française.

En mai et juin 2009, il est décoré de la Médaille d’Or de l’Etoile Européenne du Dévouement Civil et Militaire (dont les membres d’honneur sont Geneviève de Fontenay, Line Renaud, Marcel Bigeard ou Jean Combette).

Bruno Ben Moubamba est directeur du département Part’Africa à l’IRIMEP (Institut de Recherche International pour une Médiation Economique et Politique).

Ben Moubamba est candidat à l’élection présidentielle gabonaise du 30 août 2009. Il est soutenu par la Société Civile Gabonaise Libre (mal définie) et a été remarqué pour son usage intensif des réseaux sociaux.

Lors de son discours d’investiture, il a appelé à une Révolution Ethique et Morale et a accusé les dirigeants du Parti démocratique gabonais d’être des "génocidaires" et des "spécialistes de la répression"

Site officiel : moubamba.com


Gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs