BR Sarl : Une liquidation imminente ?

jeudi 18 février 2016 Economie


A en croire nos sources, Bâtisseur de Richesse (BR Sarl), un établissement de micro-finance en situation de faillite est sur le point d’être vendu.

BR Sarl est en vente. D’après une source proche du dossier, une commission et un administrateur de liquidation travaillent actuellement sur le dossier. Les autorités, en l’occurrence, le ministère de l’Economie et le tribunal examinent la procédure de vente de l’entreprise. Ce n’est donc plus qu’une question de temps pour que la liquidation soit officielle.

De leur côté, les investisseurs floués par l’établissement financiers revendiquent d’être partie prenante de la commission de liquidation surtout qu’ils estiment que le liquidateur est « civil » et non public comme on leur a fait croire.

Situation actuelle de BR Sarl

Créé il y a moins de cinq ans, BR Sarl est la seconde plus grosse « escroquerie financière » qui soit arrivée au Gabon, après la tragique histoire de la Roue de la Fortune au début des années 2000 qui a coûté au Gabon des millions de francs CFA. L’établissement s’est imposé au Gabon en quelques temps grâce à la typologie des intérêts générés par les dépôts financiers (jusqu’à 20%) placés par les « investisseurs » dans l’établissement.

Durant une bonne période, l’activité de l’entreprise se portait bien. Les « investisseurs » recevaient convenablement et régulièrement leurs fonds, les intérêts y compris. C’était la folie financière pour bon nombre d’investisseurs affiliés à l’établissement ! La confiance des « investisseurs » à l’égard de l’entreprise s’est accentuée, au point que le portefeuille client de l’entreprise a crû de façon exponentielle. Ses avoirs financiers se comptaient en milliards de francs CFA. Mais cette stabilité des comptes n’aura été que de très courte durée.

Au dernier trimestre 2015, l’entreprise tombe en faillite . Des milliers d’investisseurs, éparpillés sur le territoire national n’ont pu rentrer en possession de leurs fonds. La situation perdure et depuis, les problèmes se succèdent.

En pareil état, quel investisseur pourrait-être intéressé par une entreprise en plein trouble et devant rembourser des dizaines de milliards de francs CFA à sa clientèle ?La liquidation effective, comment se fera le remboursement des investisseurs ? Des interrogations persistent dans cette affaire. Il va de soi qu’un autre tournant dans le feuilleton de cette entreprise s’ouvre et cela pourrait être moins bénéfique pour la clientèle que tout autre.


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs