Boxe : Yoka Com’Event tire à boulets rouges sur la CAB !

lundi 4 septembre 2017 Sport


En réponse au courrier de la CAB qui lui pointe du doigt, la Fédération Gabonaise de Boxe (FEGABOXE), a tenu à apporter des précisions dans l’affaire l’opposant à la CAB. Laquelle CAB n’a pas donné son quitus au résultat du combat WBC ayant opposé, le 17 juin dernier, Taylor Mabika au Roumain Alexandru Jur, à Port-Gentil, par Yoka Com’Event.

Accusé dans un courrier daté du 3 juillet dernier d’avoir organisé un combat du championnat WBC méditerranéenne, en violation de l’article 6, alinéa 3 des statuts de la Confédération africaine de boxe (CAB) et l’Association internationale de boxe amateur (AIBA), Yoka Com’Event s’est exprimé samedi dernier pour confirmer la validité de cette empoignade remportée par Taylor Mabika devant Alexandru Jur au stade Michel Essongue de Port-Gentil. « Sans pourtant manquer de respect à l’AIBA , elle n’a pas le droit de valider ou invalider le combat de Taylor Mabika qui boxe sous licence professionnelle française, sous le numéro J18620. D’ailleurs la fédération française a donné tous les documents nécessaires à l’autorisation de ce combat et a même validé ce championnat Méditerranéen qui fait de Taylor Mabika un boxeur prestigieux dont la nation peut être fier », a déclaré Sandy Pernice, Directrice de communication de Yoka Com’Event ;

« Que cela soit clair, si la Confédération Africaine de Boxe invalide l’élection de l’actuel Président de la Fédération Gabonaise de Boxe, cela ne lui confère pas le droit de porter des critiques ou invalider un combat qui puis est, s’est disputé dans les règles de l’art en présence du Vice Président de la WBC Méditerranéenne et président de l’AIBU Houcine Houichi », a-t-elle ajouté. A en croire, les responsables de Yoka Com’ Event, la FEGABOXE n’a pas été co-organisatrice du combat de boxe professionnelle, autorisé en sol gabonais par le Ministère des Sports. Grâce à ce combat remporté à Port-Gentil, Taylor Mabika est rentré dans le top 40 de l’élite de la WBC Méditerranéenne. Et pour défendre son nouveau statut mondial, il pourrait monter dans les prochains mois, à l’AS Vegas, aux Etats Unis. « Comme vous le constatez, c’est une escroquerie intellectuelle visant à jeter l’opprobre sur Taylor Mbika et sur la société Yoka Com’Event » a conclu Sandy Pernice


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs