« BGFI Mobile » : Fin des files d’attentes à la SEEG ?

vendredi 22 avril 2016 Economie


« BGFI Mobile » est un nouveau service de paiements, qui permet entre autres le règlement (en ligne) des factures de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG).A cet effet, les transactions effectuées par la clientèle via ce service ne leur coûteront rien.

C’est à la faveur d’une conférence de presse conjointement animée par les responsables de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) et ceux de la Banque gabonaise et française internationale (BGFI Bank), mercredi 20 avril courant, au siège social du distributeur de l’eau et de l’électricité au Gabon que le nouveau service, « BGFI Mobile », a été présenté à la presse. Une innovation qui viendra, très certainement, fluidifier les transactions, particulièrement le paiement des factures, entre la SEEG et sa clientèle.

« BGFI Mobile » est le fruit d’une collaboration entre les deux opérateurs économiques, (SEEG et BGFI), apprend-on du Président du Conseil d’Administration de la SEEG, Patrice Fonlladosa. « Je suis fier de procéder à son lancement aujourd’hui  », s’est-il réjoui.

Spécificités ?

« BGFI Mobile » tout comme les autres services de même type permet de consulter les factures et de les régler, en toute sécurité, et ce, même sans être domicilié à BGFI. Toutefois pour bénéficier de cette innovation, il faut tout de même se faire enregistrer. « Il n’y a pas de coût de prestation. Le client paie simplement le montant de sa facture  », confirme un marqueteur de BGFI. Mieux, le nouveau mode de paiement évite à la clientèle d’effectuer le déplacement.


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs