En ce moment

Bedaines masculines : Signe extérieur d’aisance ou réelle maladie ?

lundi 18 juillet 2016 Santé


Il n’est pas rare de voir sous nos cieux des hommes ventrus, au point qu’ils passent pour des femmes enceintes. Au-delà de la théorie tirée par les cheveux qui soutient que la bedaine est un signe extérieur de richesse, la réalité est que le gros ventre cache souvent plein de maladies.

La bedaine n’est plus l’apanage des hommes d’un certain âge. C’est devenu banal de rencontrer un jeune au ventre pointant inexorablement vers l’avant. Mais quelles sont les facteurs explicatifs de cette flambée d’hommes ventripotents. D’abord la négligence du physique favorise la poussée abdominale. « Je pense que ce sont des personnes qui ne font pas du sport qui se laissent aller. Il faut que chacun fasse attention à son corps et à ce qu’il mange », soutient Mouity, un résident du quartier Plein-ciel.

Une théorie à laquelle adhère également le corps médical. Pour le docteur Ruffin Bignoumba, spécialiste en gastro-entérologie, la mauvaise alimentation est l’une des principales causes du syndrome de la bedaine chez les hommes voire l’obésité et les accidents cardio-vasculaires.

Durant une récente réunion sur les hépatites virales, des infections fréquentes, l’ascite (Ndlr : un ventre au volume considérable) a été évoqué. Toutefois, tous les hommes bedonnants ne souffrent pas systématiquement d’ascite. Toujours selon le docteur Bigoumba, les gros ventres que l’on observe aujourd’hui chez les hommes et même chez certaines femmes résultent essentiellement de la qualité de l’alimentation.

« En Afrique, nous avons une alimentation extrêmement riche en fibres alimentaire. C’est-à-dire que les Gabonais vivant en zones rurales mangent beaucoup de fruits, des légumes et surtout des aliments riches en linine, une substance fibreuse qui fait que pendant longtemps plusieurs occidentaux pensaient que les Africains et particulièrement les Gabonais n’avaient pas de problèmes de constipation, mais cela n’est plus le cas actuellement ou les conditions d’alimentation des Africains ont complètement changées parce que bon nombre de personne vivent en ville et l’alimentation dans le milieu urbain est souvent rapide, de mauvaise qualité et pauvre en éléments nutritionnel. On se rend compte que la constipation existe et par ailleurs les émanations extrêmement riches en graisse qui sont responsables de l’obésité et vous constatez que dans les écoles du Gabon, une bonne partie des enfants sont obèses  », affirme le gastro-entérologue .

Il est donc recommandé d’avoir une alimentation, riche en fibre alimentaires, fruits et légumes, mais également de pratiquer du sport. En somme, avoir une bonne hygiène de vie.


LAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs