Banque Mondiale-Gabon : Le partenariat-pays porté à deux ans de plus

mardi 22 septembre 2015 Economie


A mi-parcours de son implication dans les politiques de développement nationales, la Banque mondial dresse le bilan de son action. Au côté du Gabon, elle s’accorde deux ans en plus pour sa stratégie partenariat-pays.

Il faudra au Gabon, certainement attendre 2018 pour voir la stratégie de partenariat-pays initié depuis quelques années par la Banque mondial prendre fin dans le pays. A l’issu d’une rencontre organisée le week-end écoulé, les autorités gabonaise aux côté de l’institution internationale financière ont dressé le bilan des trois premières années. Mais une nouvelle expérience de deux ans est au jour du partenariat.

Pour 20616-2018, c’est en forme de soutien aux politiques de développement que la Banque mondiale s’illustrera au Gabon. Le développement durable, la fonction publique, la formation professionnelle, l’agriculture, la réforme de l’Etat et bien d’autres problématiques seront d’ailleurs les points susceptibles de retenir l’adhésion de son action dans le pays.

Par exemple, pour appuyer la formation, la Banque mondiale prévoit des fournir des emplois aux personnes vulnérables dans les quartiers de Libreville, Port-Gentil et d’autres villes du pays. L’extension du réseau d’accès à Internet avec le projet E-Gabon est également dans les projets en perspectives au Gabon. « Nous avions à cœur de discuter de ce que nous allons faire ensemble sur les deux prochaines années », a expliqué Elisabeth Huybens, directrice des opérations pour le Gabon de la Banque mondiale.


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs