BAD : Akinwumi Adesina prend ses fonctions à la tête de l’institution financière

mercredi 2 septembre 2015 Economie


Elu le 28 mai dernier pour un mandat de cinq ans, le Nigérian Akinwumi Adesina successeur du Rwandais Donald Kaberuka à la tête de la Banque Africaine de Développement (BAD) a pris ses fonctions hier, mardi 1er septembre à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Le 8e président de la Banque Africaine de Développement (BAD), élu le 28 mai dernier avec un score de 60,5% des voix a pris ses fonctions hier, mardi 1er septembre 2015 à la tête de la BAD. Il remplace à ce poste, le Rwandais Donald Kaberuka dont le mandat était arrivé à terme il y a quelques mois.

Pour le nouveau président, la question la plus urgente en Afrique et sur laquelle il faudra mettre plus d’accent à l’avenir, c’est celle du déficit énergétique sur le continent.

Selon lui, cette question est la source du sous-développement économique du continent et les politiques africaines doivent converger pour sa résolution. « Ce problème freine l’industrialisation de l’Afrique », reconnaît-il.

« Nous allons mettre l’accent sur cette question, de même que sur le développement de l’agriculture et des infrastructures, si l’on veut sortir des millions de personnes de la pauvreté. Pour cela, la Bad doit être plus souple, plus efficace et plus compétitive », a-t-il déclaré.

Ancien ministre nigérian de l’agriculture, Akinwumi Adesina est un économiste de formation spécialisé en agroéconomie. Ses ambitions au sein de l’institution panafricaine de finance, sont réduire les inégalités de tout ordre au sein du continent et de promouvoir le développement sur les années à venir.


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs