Attijariwafa Bank promeut la destination Gabon

samedi 26 novembre 2016 Economie


L’hôtel Ré-Ndama de Libreville a accueilli vendredi 25 novembre 2016, une conférence sur le thème ‘’Investissements et Développement du Commerce extérieur au Gabon. Une initiative qui s’inscrit dans le cadre du cycle des rencontres organisé par le Club Afrique Développement (CAD) qui est une offre du groupe Attijariwafa Bank du Maroc, actionnaire principal de l’Union Gabonaise de Banque (UGB).

« l’Union Gabonaise de Banque (UGB) et le Club Afrique Développement (CAD) ont le plaisir de vous accueillir à ce nouveau rendez-vous qui ravive une fois de plus notre volonté de nous positionner aux côtés des entrepreneurs en tant que catalyseurs de développement de relations d’affaires  » a déclaré d’entrée de jeu Abdelaziz Yaaqoubi, Administrateur Directeur Général de l’Union Gabonaise de Banque (UGB) pour cette initiative d’échanges entre des nombreux chefs d’entreprises et des décideurs économiques sur des sujets liés à la promotion des investissements au Gabon.

Une occasion particulière qui a permis au Ministre de la promotion des investissements d’exposer sur le riche potentiel naturel et minier du Gabon ainsi du cadre économique, juridique et fiscal favorable, contribuant à l’amélioration du climat des affaires. «  Cette réflexion est actuellement en court, nous avons le projet, dans les prochain jours, de réunir et de convoquer le premier haut conseil de l’investissement qui est une plate forme de dialogue public-privé placé sous l’autorité du Chef de l’Etat, qui va se tenir d’ici la fin de l’année et qui va réunir les investisseurs non seulement étrangers mais également nationaux afin que nous puissions mener une réflexion pour améliorer cette outil d’investissement » a déclaré Madeleine Berre.

JPEG - 139.2 ko
les panelistes

« …Nous avons vu le plan national de développement du Gabon, il y a énormément de choses à faire dans l’agro-industrie, dans les infrastructures, les énergies renouvelables, l’habitat et tout ceci est autant de défis mais aussi autant d’opportunités pour les opérateurs économiques nationaux et nationaux  » a déclaré Mouna Kadiri, directeur du Club Afrique Développement.

Une ouverture à l’investissement privé qui se concrétise par une réforme de la fiscalité afin de parvenir à un cadre fiscal moderne plus souple et attractif permettant une sécurisation des recettes fiscales, l’investissement privé et la compétitivité des entreprises. « L’enjeu de ce type de rencontre est d’apprendre et structurer la connaissance mutuelle. La démarche qui est emprunté ensemble est triviale et basique. Il a suffit de mettre du secteur public, du secteur privé sur un même panel et en face des opérateurs économiques pour susciter des vocations concrètes et surtout, éclairé en termes d’information sur les opportunités d’investissements. L’enjeu pour ce genre de rencontre, est d’initié un cycle de rencontres au-delà des dynamiques B to B concrètes, c’est d’instaurer un climat favorable à l’échange et d’instaurer une relation de confiance, un canal qui permet de faire passer un flux d’informations fiable. L’enjeu en Afrique, c’est la fiabilisation de l’information en temps réel pour tous les opérateurs économiques… » a ajouté Mouna Kadiri.

L’organisation ainsi que la structuration de son offre à donner une visibilité internationale à la stratégie de développement du Gabon contenue dans le projet ‘’Gabon Emergent’’ et permet de présenter l’offre Gabon suscitant d’avantages d’intérêts concrets et de manifestations d’intérêts pour des investissements dans des nombreux secteurs. « C’est qu’à travers cette stratégie précise, structuré de développement, les canaux et les flux pour attirer ces investisseurs sont de plus en plus clairs. Pour le cas du Gabon, comme il y a eu une annonce de stratégie de diversification » a renchérit Mouna Kadiri et d’ajouter « l’implication de l’Union gabonaise de banque, depuis la conclusion de l’acquisition en 2009, à quasiment multiplier par cinq son réseau, qui est la traduction d’une extension pour accompagner le développement du Gabon en particulier s’agissant des PME, elle a des engagements importants dans les projets structurant du Gabon. Dans les énergies, l’habitat, dans les infrastructures, dans le projet graine et le projet portuaire d’Olam. On est résolument engagé dans l’accompagnement de cette stratégie de développement ».

Rendez-vous a été pris pour le 16 et 17 mars prochain au forum international Afrique Développement à Casablanca au Maroc.


Tony Muru

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs