Athlétisme : La sanction de l’IAAF pénalise Ruddy Zang Milama

mercredi 3 février 2016 Sport


Le blocus imposé à l\’échelle internationale par l\’IAAF au monde de l’athlétisme gabonais a des répercussions négatives sur la carrière sportive de la championne d\’Afrique du 100 m en 2012, Ruddy Zang Milama qui ne cache d’ailleurs pas sa déception.

En dépit du fait que les choses soient rentrées dans l’ordre avec la réhabilitation du président fédéral de l'athlétisme, Martial Paraiso par le ministère des Sports qui l'avait destitué, (causant ainsi l'exclusion du Gabon dans les compétitions internationales), la sanction attribuée par l’IAAF n’est toujours pas levée. Du coup, la sprinteuse gabonaise et par ailleurs championne d'Afrique en 2012, Ruddy Zang Milama ne peut malheureusement prendre part aux différentes compétitions internationales de la discipline.

Pour rappel, l’IAAF a sanctionné le Gabon au motif d’ingérence des pouvoirs publics dans les affaires sportives, particulièrement celles relatives au monde des pistes.

Les dommages collatéraux

Il est clair que cette sanction de l’IAAF est semblable à une épée de Damoclès sur la tête de Ruddy Zang Milama, compromettant ainsi son avenir sportif. Et pour cause, tant que la sanction n’est pas levée, elle ne peut ni participer à une compétition de l’IAAF ni défendre les couleurs du Gabon. Pourtant ce n’est point le patriotisme qui manque à cette dernière. D’ailleurs, malgré l’actuel blocus elle s'est inscrite sur la liste de certains tableaux de compétitions internationales comme le championnat du Monde d'athlétisme en salle aux USA dans l'espoir que son pays décante rapidement la situation.« Je me suis aussi inscrite à deux importants meetings qui se tiendront au mois de février 2016. J’espère seulement que le Gabon fera tout pour que je participe à ces rendez-vous. Je précise tout de même que je m’étais bien préparée en 2015 avec une performance de 11,08, ce qui me rapproche de mon chrono habituel qui est de 11,03  » a-t-elle expliqué.

Soumise à la pression liée aux interrogations sur sa participation ou pas aux différentes compétitions qualificatives au championnat d’Afrique en Afrique du Sud, aux Jeux Olympiques de Rio au Brésil en août 2016 , Ruddy Zang Milama est aussi menacée par une expulsion du centre de perfectionnement de haut niveau aux USA si l'Etat gabonais ne solde pas l'ardoise souvent puisée dans sa subvention annuelle estimé à 60 millions de Francs Cfa


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs