« Assises du sport » : Alain Da Costa Soares souhaite que les gens se mettent rapidement au travail

mardi 21 août 2018 Sport


Il a été l’un des acteurs du séminaire sur la nouvelle vision du sport que le gouvernement gabonais a organisé il y a quelques jours. Alain Da Costa Soares, l’ancien entraineur de l’équipe nationale de football du Gabon, plaide pour le renouveau et de nouvelles méthodes dans la gouvernance du sport national. Il faut former à tous les niveaux pour être forts et compétitifs.

Gaboneco.com : Coach le gouvernement a reconnu que le sport national est malade, que faut-il pour que le sport soit compétitif ?

Alain Da Costa Soares : Il faut assurer une bonne formation dans tous les domaines. Il faut repartir à la basse avec les jeunes de 6,8 et 10 ans et au-delà. Sans cela on ne va jamais arriver à être pris au sérieux. Il faut bien une relève avec des nouvelles méthodes plus professionnelles. Surtout, il faut créer un cadre propice qui va motiver les jeunes. En plus, il faut des bons éducateurs.

Le gouvernement parle de la reprise des activités sportives de l’OGSSU, (Office Gabonais des Sports Scolaire et Universitaire), dès la prochaine rentrée scolaire, qu’en pensez-vous ?

C’est une très bonne idée ! De toutes les façons on ne peut pas faire autrement. L’avenir appartient aux jeunes. Dans tous les domaines on recherche des jeunes talents frais et des pépites. Prenez l’exemple du basket américain. En NBA, les meilleurs joueurs de ce championnat sortent des meilleures universités américaines. C’est à travers les compétitions issues de ces championnats universitaires qu’on détecte les meilleurs basketteurs en NBA. Ensuite c’est vrai on recrute aussi un peu partout, mais la base c’est d’abord les compétitions qui se font dans les universités. Je crois que la reprise des jeux de l’OGSSU est à saluer. Il faut maintenant donner un contenu par rapport à la nouvelle donne. Le football ou le handball des années 80 ne se pratiquent plus de la même manière aujourd’hui. Dans tous les pays aujourd’hui on met l’accent sur la formation et ensuite les sportifs vont jouer dans les grands championnats. La conséquence c’est que si vous avez de grands joueurs, il est évident que cela va éclabousser les sélections nationales

Quelle différence faites-vous entre votre époque lorsque vous étiez entraineur de l’équipe nationale et l’actuelle sélection ?

A notre époque les joueurs étaient bien formés au Gabon. Les Amegasse, Jonas Ogandaga et autres Valérie Ondo étaient bien formés. Quand on recrutait des étrangers c’était les meilleurs, mais ce n’est plus le cas. Parmi les étrangers qui sont dans notre championnat il n’y a même pas un qui évolue dans son équipe nationale. A notre époque il y avait de grands joueurs tous titulaires dans les équipes nationales respectives. Feu Seckou Bamba en Côte-d’Ivoire, Lucie, Guillao en Guinée, Mohamed Polo et Georges Alassane avec le Ghana, Seck Alassane avec le Sénégal et j’en passe. Est-ce que nous avons dans nos clubs des bons recruteurs ? Est-ce que ce sont les meilleurs qui sont choisis ?

Désormais ne se pose-t-il pas un problème de niveau ?

Au Gabon, notre problème c’est que tous les joueurs expatriés n’ont pas le même niveau. Nous n’avons que 4 qui jouent au niveau, le reste évolue dans des championnats faibles.C’est pour cela que notre équipe nationale n’est pas forte.Quand on joue en 5e ou 6e division et que l’on est équipe nationale cela pose un réel problème. Aubameyang, Lemina, Bouanga et Ecuelé s’ils sont seuls, ils ne vont rien faire.

Croyez-vous en l’avenir du sport national ?

Il faut toujours croire en l’avenir. La vie n’est pas finie. On peut trouver chez nous des jeunes puissants comme Mbapé, mais cela passe par une bonne formation. S’Il y a des jeunes doués et bien encadrés ils vont forcément atteindre le sommet et donc faire évoluer nos équipes nationales. Il faut détecter et bien former les jeunes. Le reste suivra naturellement.


Propos recueillis par YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs