Appel au dialogue d’Ali Bongo Ondimba : Est-ce trop tard ?

jeudi 22 septembre 2016 Politique


Après avoir longtemps opposé son refus systématique à tous les appels au dialogue lancés aussi bien par la communauté internationale, l’opposition que par la Médiatrice de la république, Ali Bongo Ondimba appelle lui-même au dialogue politique avec tous les différents candidats de la dernière présidentielle, y compris son principal rival, Jean Ping. Et cela après les violences post-électorales qui ont endeuillé de nombreuses familles et occasionné plusieurs dégâts matériels. N’est-ce pas déjà trop tard pour ce revirement de position ?

Un appel tardif et désespéré. C’est du moins ce qu’on peut constater de l’appel au dialogue de l’actuel Président de la république, Ali Bongo Ondimba, qui par la voix de son Ministre de la communication, Alain Claude Billie By-Nze, a récemment dit qu’il était disposé à discuter avec tous les candidats malheureux de la présidentielle du 27 août dernier. Logiquement c’est un appel destiné à son principal adversaire, Jean Ping qui lui continue de rejeter la victoire du président sortant. Mais à y regarder de près, c’est aussi un appel qui intervient tardivement. Car pour toute réponse aux appels au dialogue lancés dernièrement par Aboulaye Batilly, le Représentant du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique centrale, par l’opposition qui voulait une refonte préalable des institutions de la république, à travers un « dialogue inclusif sans tabou », ainsi que par la Médiatrice de la République, Laure Olga Ngondjout qui appelait tous les acteurs politiques à se retrouver au corps de garde, la majorité présidentielle a toujours opposé une fin de non-recevoir.

Non sans affirmer que le pays ne traverse pas une crise majeure, qui puisse nécessiter la tenue impérative d’un dialogue national. Il a donc fallu de victimes et d’importants dégâts matériels sur fond d’un contentieux électoral inquiétant pour que le pouvoir se rende compte du risque majeur d’embrasement que court le pays, à quelques heures seulement du rendu de la Cour Constitutionnelle, suite au recours introduit par l’opposant, Jean Ping en signe de protestation des résultats de la province du Haut-Ogooué. Pour rappel, c’est le Haut-Ogooué, considéré comme bastion du parti au pouvoir qui avait finalement permis la réélection au forceps d’Ali Bongo avec un peu plus de 49% contre 48% pour Jean Ping.

Le tout pour un taux de participation frôlant les 100%, selon les résultats officiels communiqués par la commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP). Des résultats qui ont d’ailleurs fait bondir l’opposition et la communauté internationale. Conséquence des milliers d’opposants sont descendus dans la rue pour dénoncer une « élection volée ». Ce qui a occasionné un désordre presque généralisé et inédit dans l’histoire des violences post-électorales au Gabon, avec de pertes en vie humaine. Et à quelques heures seulement de la décision des juges constitutionnels qui doivent dire qui d’Ali Bongo Ondimba ou de Jean Ping sera le prochain président du Gabon, cet appel au dialogue politique du Chef de l’exécutif intervient tardivement et sonne comme un cadeau empoisonné pour Jean Ping, qui risque de servir de faire-valoir pour la réélection d’Ali Bongo, au cas où celle-ci venait à être confirmée par la cour constitutionnelle. Ce à quoi Ping n’est pas prêt à se résoudre pour le moment, au regard du degré de haine et de radicalisation entre les deux hommes, mais aussi et surtout des enjeux.


Charles Nestor NKANY

Vos commentaires

  • Le 22 septembre à 17:37, par Prudence En réponse à : Appel au dialogue d’Ali Bongo Ondimba : Est-ce trop tard ?

    Ali Bongo Ondimba, qui par la voix de son Ministre de la communication, Alain Claude Billie By-Nze, a récemment dit qu’il était disposé à discuter avec tous les candidats malheureux de la présidentielle du 27 août dernier. Tombé mais j’en ris lazarus paterus

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 17:29, par lazarus paterus En réponse à : Appel au dialogue d’Ali Bongo Ondimba : Est-ce trop tard ?

    MAIS APRES AVOIR TUE QUEL DIALOGUE ...... MENGUE

    APPEL AU DIALOGUE APRES LES ESCADRONS DE LA MORT —NON
    colonel gros jean , general gregoire kouna et federick bongo , BRAVO POUR LE BON NETOYAGE QUE VOUS AVIZ FAIT DEPUIS LE 31 AOUT ET QUE VOUS AVIEZ BIEN CACHE ES MORTS..........
    NOUS SAVONS CE QUE VOUS AVIEZ FAIT POUR FAIRE TAIRE LES GABONAIS APRES LE HOL DOK ELECTORAL.
    MAIS SACHEZ UNE CHOSES VOUS ALLEZ TOMBER CETTE FOIS CI.

    MOIS JE FAIS APPEL A DES LOGIQUES DE COUP D ETAT

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 17:25, par Mengue En réponse à : Appel au dialogue d’Ali Bongo Ondimba : Est-ce trop tard ?

    Un appel tardif et désespéré, comme on le dit mieux vaut tard que jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 17:15, par lazarus paterus En réponse à : Appel au dialogue d’Ali Bongo Ondimba : Est-ce trop tard ?

    colonel gros jean , general gregoire kouna et federick bongo , BRAVO POUR LE BON NETOYAGE QUE VOUS AVEIZ FAIT DEPUIS LE 31 AOUT ET QUE VOUS AVIEZ BIEN CACHE ES MORTS..........

    NOUS SAVONS CE QUE VOUS AVIEZ FAIT POUR FAIRE TAIRE LES GABONAIS APRES LE HOL DOK ELECTORAL.
    MAIS SACHEZ UNE CHOSES VOUS ALLEZ TOMBER CETTE FOIS CI.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 16:06, par SEMA En réponse à : Appel au dialogue d’Ali Bongo Ondimba : Est-ce trop tard ?

    On dialogue sur les appréciations pas sur les faits !Mais bon sang !
    Discutons sur la biométrie-la vraie,pas la "façon-façon" là-,le contexte général de la préparation électorale,la gestion de l’Etat tu dis NON.Et là sur des résultats electauraux tu veux discuter,pour dire quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 13:12, par lazarus zapaterus En réponse à : Appel au dialogue d’Ali Bongo Ondimba : Est-ce trop tard ?

    AU DIABLE LE REPOS DEVANT LA BATAILLE
    BONGO ALI veut embrouiller le peuple et vous bien sur MR le President PING , .il faut certes le dialogue , mais est il permis de discuter avec le voleur un tyran , un tueur, un terroriste ?, non non non non
    il veut utiliser la ruse , les debats mensongers , la perte du temps , comme il sait tres bien que le temps tue la colere, la passion........
    ALORS EN DEBATTANT LE TEMPS JOUERA A SA FAVEUR CAR AVEC CETTE ELECTION D OU IL EST OUT , IL N A PLUS RIEN A PERDRE NI A GAGNER— SAUF GASPILLER, DETRUIRE ET DIRE ON VA TOUS PERDRE
    FAITES ATTENTION Mr PING LE PRESIDENT .
    ALI EST UN TYRAN TERRORISTE ------ en FANG on dit ----ON APPELLE PAS LE CHIEN AVEC UN BOIS EN MAIN------IL VEUT VOUS ATTIRER VERS LUI
    tous les gabonais savent qu ali ne sait pas conjuguer le VERBE PARDONNE , ALORS ACCEPTEZ DE DISCUTER POUR ALLER VITE A LA MORT----- pensez a AUBAME ANDRES........j ai les larmes aux yeux
    PING JEAN SI VOUS ACCEPTEZ LE DIALOGUE , C EST BIEN POUR LA PAIX DU PAYS , CAR VOUS L AIME BEAUCOUP, MAIS TRES MON CHER PRESIDENT , VOUS PASSERIEZ DU RANG DE PLAIGNANT A CELUI DE L ACCUSE.....
    C EST VOUS QUI DEVREZ DIRIGER LES DISCUSSIONS S IL VOUS PLAIT.... en faisant tres tres tres ATTENTION
    FAITES PASSER CE MESSAGE SVP

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 11:50, par jean bille En réponse à : Appel au dialogue d’Ali Bongo Ondimba : Est-ce trop tard ?

    appel à quel dialogue ? plutôt un appel à la soupe de la compromission. c’est la preuve que ces gouvernants sont des amateurs pétris d’incompétences multiformes.comment comprendre que l’improvisation ait cédé le pas à la prévoyance de tout gouvernement digne et véritable. ces mauvais gouvernants volent, tuent et méprisent les droits des gabonais pour prétexter s’en faire hypocritement des défenseurs. jean ping ne sera pas un autre paul mba abessole ou un autre pierre mamboundou. le peuple ne le lui pardonnera pas ! la ficelle est trop grosse. selon robert bourgi, le chef de la bande ne disait-il pas "à injures publiques ; excuses publiques" ? le roi se serait-il dénudé ?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs