Appel à la « confrontation » : L’effet boomerang !

mardi 18 décembre 2018 Politique


L’appel à la « confrontation », lancé samedi dernier, par l’opposant Jean Ping au moment où l’actuel Président de la République, Ali Bongo Ondimba, est au Maroc, officiellement en convalescence, passe mal dans les rangs de l’opposition. Une bonne frange de celle-ci rejette le recours à la violence préconisé par le candidat malheureux de la dernière présidentielle qui continue de revendiquer sa « victoire volée ».

La classe politique gabonaise est divisée. Et pour cause, le récent appel lancé par Jean Ping qui dit vouloir privilégier désormais la « confrontation » en lieu et place du dialogue est très mal perçu par certains brisquards de l’opposition et de nombreux militants et sympathisants de la majorité. Ces derniers fustigent cette sortie. C’est le cas du Président de l’Union et Solidarité (US), Jean-de Dieu Moukagni-Iwangou, en poste au gouvernement depuis un peu plus de sept mois. Le chef de file de l’US assimile cette sortie à une attitude antirépublicaine voire anti-démocratique. A en croire Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, Jean Ping a été quelque peu « xénophobe ». Une chose, selon le membre du gouvernement, intolérable, et ce, même « au nom du combat politique ».

« La vacance au sommet de l’Etat agitée par les uns, l’indisponibilité temporaire érigée par les autres, tous au nom de la constitution, appelait un troisième tour éthique, dont la leçon nous enseigne désormais, que nul ne peut prospérer au Gabon en cherchant à tirer avantage de la faiblesse de l’adversaire », a-t-il écrit. D’après des sources concordantes, Jean de Dieu Moukagni-Iwangou Michaël Moukouangui Moukala n’est pas le seul opposant a fustigé la posture de Jean Ping. Guy Nzouba Ndama, du parti « Les Démocrates » et par ailleurs, ancien fervent militant du Parti démocratique gabonais (PDG), ancien Président de l’Assemblée nationale et soutien de Jean Ping à la Présidentielle de 2016, a également pris le contre-pied des propos de Jean Ping.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs