Allaitement maternel : La pénible étape du sevrage ?

jeudi 14 avril 2016 Santé


Bon de nombre de mères de famille le savent, le sevrage est toujours délicat pour les nourrissons qui découvrent un autre mode alimentaire. Cette transition est également bien difficile pour les mamans !

Le sevrage maternel consiste à arrêter l’alimentation exclusive au lait maternel, en adoptant un régime diversifié. Pas toujours facile ! Normal, les glandes salivaires des bébés, déjà habituées aux seins, ont au départ du mal à s’adapter aux nouveaux aliments dont le lait artificiel. Malgré le fait que l’allaitement maternel soit fortement conseillé par les pédiatres, (en raison de son apport en vitamines et nutriments), il ne peut durer éternellement et tôt ou tard le sevrage doit inévitablement intervenir. Toutefois, il est proscrit de sevrer brutalement l’enfant.

Que faire ?

Avant toute tentative de changement de mode alimentaire, Il est souhaitable de consulter un pédiatre ou le personnel exerçant dans les centres de maternité infantile pour acquérir les bonnes pratiques, en termes de nutrition. A défaut, renseignez-vous auprès des mères plus expérimentées. C’est le cas d’Aya Nadine, mère de 3 enfants qui soutient que le sevrage doit être progressif. « Premièrement, il ne faut pas arrêter les tétées de manière brutale. Il faudrait commencer par une limitation des tétées et enfin arrêter par la suite. Pour ma part, j’ai préféré allaiter mes enfants jusqu’à un an afin qu’ils profitent au maximum de cet aliment qui leur est indispensable pour leur santé et leur croissance  », nous a-t-elle confié.

Moughola Edna, pour sa part, considère que la période indiquée intervient au premier semestre de vie du bébé. « Si je choisis cet âge pour sevrer mon enfant, tout simplement parce que son pédiatre me l’a conseillé, après six mois normalement l’enfant a déjà reçu toutes les vitamines du sein maternel. Toutefois, la maman peut décider de continuer. C’est une question de choix qui s’impose maintenant. Mes enfants sont bien portants, ils grandissent sans problème particulier  », soutient-elle. Cette dernière de rajouter : « le plus difficile dans cet exercice est le fait que l’enfant soit habitué au lait maternel. Conséquences, il peut refuser de prendre le lait artificiel. Dans ce cas, consulter votre pédiatre. Une bonne alimentation équilibrée et riche en protéine serait l’idéal afin de combler ce manque de lait ».

Pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le lait maternel est le premier aliment naturel pour les nourrissons, car ce dernier fournit toutes les calories et les nutriments dont l’enfant a besoin pendant les premiers mois de la vie. Lors de sa croissance, il continue de couvrir les besoins nutritionnels pendant le second semestre de vie, et cela jusqu’à un tiers de ces besoins pendant la deuxième année.


MI

Vos commentaires

  • Le 15 avril à 06:40, par stephanie En réponse à : Allaitement maternel : La pénible étape du sevrage ?

    mais quel dommage de parler de l OMS et de ne pas dire qu il préconise un allaitement maternel exclusif jusuq’à 6 ET une poursuite de ce même allaitement allaitement jusqu’aux 2 ans de l enfant !!!
    pourquoi acheter ou faire acheter du lait de vache transformé pour donner à l enfant alors que la mere produit gratuitement et en quantité tout a fait suffisante le complément indispensable au bon développement neuronal et physiologique du bébé ?
    Quand on voit les dégats occasionnés aux etats unis et en europe par la lait artificiel pour nourrisson ( cancer, obésité, prévalence de maladie cardiovasculaires etc etc ) je ne comprends meme pas que ce grand continent qu’est l’afrique continue a se soumettre à cette tutelle industrielle
    J’allaite encore ma fille de 3 ans ( une fois par jour pour son plaisir le soir ) et mes deux autres enfants ont été allaités tout autant si je devais en avoir un 4 eme je ne me poserais meme pas la question

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 17:49, par mengue En réponse à : Allaitement maternel : La pénible étape du sevrage ?

    Ces derniers jonchent les trottoirs et autres allées de la capitale gabonaise, sous un soleil brûlant, quémandant des espèces sonnantes et trébuchantes. Une pratique (...)

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 17:44, par mengue En réponse à : Allaitement maternel : La pénible étape du sevrage ?

    En général, les mamans commencent par supprimer les tétées les moins abondantes, puis celle du soir et, enfin, celle du matin.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 17:23, par junior En réponse à : Allaitement maternel : La pénible étape du sevrage ?

    Le sevrage maternel consiste à arrêter l’alimentation exclusive au lait maternel, en adoptant un régime diversifié.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 17:20, par ibrahim En réponse à : Allaitement maternel : La pénible étape du sevrage ?

    le lait maternel est le premier aliment naturel pour les nourrissons

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs