Ali Bongo Ondimba inaugure « les Aciéries du Gabon » à Nkok

vendredi 12 février 2016 Economie


Le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba, a procédé jeudi 11 février dans la zone industrielle de Nkok, située à une vingtaine de kilomètres de Libreville, au lancement officiel de la production de l’industrie sidérurgique de fabrication de fer à béton « les Aciéries du Gabon », jumelée à un projet de production de Gaz industriel médical.

C’est en effet sur la parcelle D-1B et D3 que le chef de l’Etat a posé le geste symbolique marquant le démarrage effectif des activités des Aciéries du Gabon et de GIM Gabon, la seconde usine étant le nouveau-né du groupe Foberd.

Répondant aux exigences de qualité et aux normes internationales, la société « les Aciéries du Gabon » qui a une capacité de production de 70.000 tonnes de produits finis par an permettra de baisser les coûts des matériaux de construction, de les rendre plus disponibles à des prix raisonnables, ainsi que de combler le besoin des grands chantiers et des grands travaux d’infrastructures sur le plan local.

L’usine qui générera 6600 emplois directs et indirects, est le précurseur de la sous- traitance et de la construction des logements sociaux à des prix abordables, la société « les Aciers du Gabon » fabrique le fer à béton de 8 à 32 mm, le fer carré de 10 X 10 à 32X32 mm, le fer rond lisse de 8 à 32 mm, les tubes carrés de 16X16 à 80X80 mm, les tubes ronds acier noir, les tubes rectangulaires, l’acétylène industriel et l’oxygène industriel et médical.

Deuxième industrie sidérurgique de fabrication de fer à béton implantée dans la ZERP de Nkok et jumelée à un projet de production de Gaz industriel et acétylène (GIM Gabon) avec un investissement de 26 milliards de Franc CFA, la société « les Aciéries du Gabon » vise en plus du marché local, le marché des pays de la sous -région d’Afrique centrale, notamment le Cameroun, la Guinée Equatoriale et Sao Tomé et Principe.

Accompagné de son Premier- ministre, Pr Daniel Ona Ondo, et de plusieurs membres du gouvernement, le chef de l’Etat a, dans le souci de s’imprégner des avancées des travaux de la zone industrielle de Nkok dans les autres domaines, entamé sa visite par les nouvelles installations de la société indienne « Shinago », spécialisée dans la transformation du bois avant de se rendre dans cinq autres sites dont « Wood Tech » qui fabrique des meubles.

Pour le ministre des Mines et de l’Industrie, Martial Ruffin Moussavou, « les Aciéries du Gabon » et le projet de Gaz industriel médical sont un grand bénéfice pour l’économie gabonaise avec la mise sur le marché des produits made in Gabon qui sont l’affirmation de la légitime ambition d’Ali Bongo Ondimba de faire du Gabon un pays émergent d’ici à l’an 2025.


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs