Ali Akbar Onanga Yobegue accuse Jean Ping d’avoir organisé une fraude massive lors de la présidentielle du 27 août 2016

vendredi 9 septembre 2016 Politique


A l’occasion d’une conférence de presse organisée jeudi 8 septembre, le président de la Commission permanente de la révision des textes du Parti Démocratique Gabonais (PDG) et président du comité Juridique de campagne du candidat Ali Bongo Ondimba, Ali Akbar Onanga Yobegue a déclaré que le candidat de l’opposition Jean Ping , a organisé une vaste fraude lors de la présidentielle du 27 août dernier dans plusieurs bureaux de vote.

En conférence de presse jeudi 8 septembre à Libreville, le président de la Commission permanente de la révision des textes du Parti Démocratique Gabonais (PDG) et président du comité Juridique de campagne du candidat Ali Bongo Ondimba, Ali Akbar Onanga Yobegue a accusé le candidat de l’opposition Jean Ping de fraude massive à la présidentielle du 27 août dernier dans plusieurs bureaux de vote.

« Sur la base des procès-verbaux qui nous ont été rapportés par les représentants de notre candidat, nous pouvons affirmer que le candidat Jean Ping a fraudé énormément contre le candidat Ali Bongo Ondimba.Cette fraude s’est traduite de trois manières d’abord par nos représentants dans les bureaux de votes qui étaient soudoyés par ses envoyés pour faire un mauvais report de voix d’Ali Bongo Ondimba. Nous avons constaté que certains procès-verbaux de centralisation des résultats ne consignent pas le nombre de voix exactes obtenues par Ali Bongo Ondimba.

Le deuxième type de cas de fraude c’est la corruption de nos propres membres, nous allons apporter nos preuves devant la Cour constitutionnelle. Ping a soudoyé nos agents qui au lieu d’œuvrer pour le candidat Ali Bongo Ondimba dans les bureaux ont finalement œuvré en sa défaveur.

La troisième manière dont s’est traduite cette fraude c’est la propre traîtrise et trahison de nos propres partisans .Nous avons donc à ce stade des éléments de preuves de tous ses faits que nous attendons porter à la connaissance de la Cour constitutionnelle ».

Selon Ali Akbar Onanga les votes du candidat Ali Bongo Ondimba ont évolué de 25% sur tout le territoire national comparativement à 2009. Ce qui ,selon lui, est suffisant pour balayer du revers de la main le procès d’intention fait au candidat PDG à cause du vote du Haut- Ogooué critiqué sans aucune preuve palpable.

« Les votes pour Ali Bongo Ondimba sont réguliers et nous attendons que l’on nous démontre le contraire  », a-t-il martelé.

Pour le patron des affaires juridiques du PDG, conformément à l’article 3 alinéa 2 de la constitution Jean Ping s’est rendu coupable d’une faute grave. « En se déclarant élu président du Gabon, alors qu’il n’avait pas la totalité des résultats, Jean Ping s’est déclaré coupable de la violation de l’article 3 de notre constitution. Nous attendons le signaler auprès de la Cour constitutionnelle afin qu’elle en tire toutes les conséquences y relatives » a-t-il conclu.


¨PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs