Agriculture/Noix de palme : Vers la production de 70 tonnes journalières ?

lundi 9 avril 2018 Société & environnement


Reprise à l’industriel belge, Siat Gabon alors en baisse d’activité, la palmeraie de Makouké, plus ancienne du Gabon ambitionne de produire jusqu’à 70 tonnes de noix de palme par jour contre 22 tonnes actuellement.

En activité depuis 1981, la reprise par Olam de la plantation de palmier à huile de Makouké, autrefois actif du belge Siat Gabon, annonce des belles ambitions de production. Implantée sur une superficie de 5 700 hectares, Olam veut l’étendre à 8 000 hectares. Objectif : atteindre une production journalière de 60 à 70 tonnes de noix de palme. A cela s’ajoute la rénovation de l’unité de transformation de la noix de palme en huile dont l’industriel entamée par Olam. La main d’œuvre n’est pas en reste. A la recherche d’une main d’œuvre certes quantitative, mais surtout qualitative, Olam a lancé un « programme de recrutement massif ».

En effet, lors de la reprise du site, les quelques 50 employés légués par Siat Gabon étaient insuffisants pour matérialiser les ambitions de rénovation et de production du site. « Depuis, nous avons recruté 500 personnes. Actuellement, nos effectifs sont de 710 employés dont 658 gabonais », explique le directeur général du site, Henry Dusmin. Cette stratégie de développement comprend aussi un pacte social qui devrait permettre au site de Makouké de comblé certains carences du aux infrastructures sociales. Toute chose qui devrait changer l’allure actuelle de Makouké et redonner vie à l’économie d’un département en perte de vitesse.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs