Afrobasket/Eliminatoires : « Aujourd’hui, si on ne participe pas, c’est la rétrogradation », d’après Léopold Evah

jeudi 23 mars 2017 Sport


Se qualifier coute que coute pour le prochain Afrobasket à Brazzaville, au Congo cette année. C’est l’ambition de l’équipe nationale masculine de basket du Gabon qui se trouve actuellement à Yaoundé au Cameroun où se joue du 25 au 31 mars courant le tournoi des éliminatoires de la Can de basket. Dans sa vision, Léopold Evah, président fraichement élu à la fédération gabonaise de basket, s’est battu autant que faire se peut pour éviter les sanctions d’un forfait. Entretien.

Gaboneco.com (Ge) : M. le président est ce que vous confirmez que le Gabon va participer au tournoi éliminatoire du prochain Afrobasket à Yaoundé au Cameroun ?

Léopold Evah (LE) : Oui le Gabon va bel et bien jouer cette compétition qualificative. L’équipe nationale est déjà sur place à Yaoundé. L’Etat a débloqué à temps les fonds pour nous permettre de jouer le tournoi des ce vendredi 25, et ce, jusqu’au 31 mars prochain.

Ge : Combien d’équipes participent à ce tournoi ?

LE : 3 équipes vont jouer cette compétition : le Gabon, le Tchad et le Cameroun. Je précise que la zone 4 est désormais divisée en plusieurs segments. Nous sommes dans la zone 4, groupe D. Un seul pays va se qualifier au terme des rencontres qui vont se jouer en aller-retour, après les 6 journées. Le Gabon va d’abord jouer contre le Tchad. Ensuite, il y aura le Cameroun pour la 3ème journée. Lors de la 4ème journée le Tchad va recevoir le Gabon. L’avant dernière journée l’équipe nationale affrontera le Tchad pour le match retour. On sera opposé au Cameroun pour la boucle des éliminatoires.

Ge : Quels sont les objectifs du Gabon dans ce tournoi ?

LE : Nous allons jouer avec l’ambition de nous qualifier pour l’Afrobasket à Brazzaville cette année. Nous avons les armes pour nous qualifier. Simplement parce que les trois équipes en lice ont quasiment les mêmes problèmes. Nous allons tous présenter des équipes locales. J’ai eu mon collègue du Cameroun qui m’a indiqué les difficultés qu’il vit. Et pour preuve, la date du tournoi a été changée par FIBA Afrique sur proposition de la fédération camerounaise pour des raisons d’organisation. Mon collègue du Cameroun m’a signifié que les professionnels camerounais ne seront pas là. Tout le monde est dans les mêmes problèmes. Certes nous allons jouer avec des locaux, mais nous allons nous battre pour décrocher la seule place qualificative.

Ge : Vous participez à ce tournoi qualificatif alors qu’il n’y’a pas de championnat au Gabon ?

LE : Il n’y a pas de championnat, c’est vrai. Mais, il y a la coupe du Gabon et il y a des championnats des différentes ligues. Les clubs jouent dans leurs ligues et participent aux compétitions fédérales. Nous venons d’arriver, nous allons changer la donne en accentuant la participation des clubs de ligue dans leurs ligues respectives. L’équipe s’est préparée durant un mois. Nous n’avons pas eu de renfort hormis Essono Lery qui évolue en Algérie. Les autres qui sont en France et aux USA jouent les play-offs.

Ge : L’international Stepahne Lasme qui évolue aux USA a souhaité que le Gabon ne participe pas à ce tournoi pour éviter d’être ridicule, qu’en pensez-vous ?

LE : Non son interview a été faite avant l’élection du président de la Fédération gabonaise fédérale, nous sommes en bons termes. Stéphane Lasme a soutenu le nouveau bureau fédéral avec sa fondation en nous offrant des maillots. Et puis nous avons expliqué à tout le monde que les nouveaux textes de FIBA AFRIQUE qui sont presque identiques à ceux du comité national olympique obligent de participer au risque d’être rétrogradé. Aujourd’hui si on ne participe pas, c’est la rétrogradation. Désormais, la classification des pays se fait sur la base de la participation et la performance. Si vous ne participez pas, vous ne serez plus pris en compte. Quand vous voulez participez, vous jouer les préliminaires alors que le Gabon est à un niveau supérieur. Nous jouons les éliminatoires et non les préliminaires. La présence du Gabon aux éliminatoires nous donne le droit de requalifier nos 5 arbitres internationaux, 3 hommes et 2 femmes. Nous aussi eu le droit de renouveler le seul commissaire que nous avons. A cela s’ajoute un nouveau commissaire pour le Gabon. Les résultats que nous allons glaner vont faire en sorte que nous soyons reconsidérer dans le classement FIBA.


Propos recueillis par YAO

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs