Activités présidentielles : Ali Bongo Ondimba visite la DGDI

samedi 12 mars 2016 Société & environnement


Dans l’optique d’avoir une idée précise des nouveaux dispositifs technologiques garantissant le respect des impératifs de sécurité nationale, et ce, tout en facilitant la mobilité des citoyens et l’entrée des investisseurs étrangers en terre gabonaise, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba était cette fin de semaine, à la Direction générale de la documentation et de l’immigration(DGDI) à Libreville.

La Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI), placée sous la tutelle du Ministère de l’Intérieur, sise au quartier d’Oloumi à Libreville, a accueilli dans ses locaux le président de la République, Ali Bongo Ondimba. Ce dernier est venu s’enquérir des nouveaux dispositifs technologiques garantissant le respect des impératifs de sécurité nationale et facilitant la mobilité des citoyens ainsi que l’entrée des investisseurs étrangers en territoire gabonais.
Le Chef de l’Etat a également pu constater l’avancée du chantier de construction du nouveau complexe immobilier de ce service des passeports, structure qui communique par clés de chiffrement interposées avec les automates de fabrication des documents et qui va renforcer l’efficacité opérationnelle et améliorer l’expérience des voyageurs. Le Ministère de l’Intérieur, de la Décentralisation, de la Sécurité et de l’Hygiène publique se devant d’achever le déploiement de la solution « Coesys », système intégré de contrôle aux frontières et des visas développés en partenariat avec le leader mondial de la sécurité électronique Gemalto. E-visas, bornes automatisées de contrôle des documents biométriques, antennes DGDI à Paris, Brazzaville et Yaoundé, mise en ligne des formulaires de demande : des outils innovants pour une gouvernance publique axée sur l’obligation de résultats.
Par ailleurs, lors d’une communication en Conseil des ministres le 11 février dernier à Nkok, le Chef de l’Etat avait souligné « l’effet de levier » qu’un bon climat des affaires devait avoir sur l’attractivité de l’économie nationale.
Lancé en juin 2015, le visa électronique, traduction de la volonté d’Ali Bongo Ondimba de contribuer à la « diversification des sources de croissance », fluidifie considérablement les entrées et les sorties du territoire en offrant, sur simple accès internet, un délai de réponse de 72 h (https://evisa.dgdi.ga).

En rappel, la DGDI est chargée de recueillir et de centraliser toutes les informations sur la sécurité du territoire, des institutions et de l’économie nationale. Elle participe à la conception des textes réglementant les aspects de l’émigration dans le cadre de la délivrance des titres de voyage et de l’immigration dans le cadre des conditions d’entrée et de séjour des étrangers au Gabon (centre de rétention administrative en construction). Elle assure enfin la protection des hautes personnalités gabonaises et étrangères.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs