Accident de la route : Grosse frayeur au PK5 !

mercredi 23 novembre 2016 Société & environnement


Un taxi de marque Toyota Corrola, immatriculé AK-020-AA a fini dans le décor, plus précisément dans un des ravins du PK5, hier mardi 22 novembre courant. Fort heureusement, aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée.

Plus de peur que de mal à quelques encablures du magasin Gaboprix au PK5 ! Mardi 22 novembre aux environs de 9 heures, au niveau des bacs à ordures situés avant la descente menant à la Cité Mebiame, un chauffeur de taxi tente de démarrer son véhicule. Cependant celui-ci refuse de démarrer. Le chauffeur descend de sa voiture en laissant sa portière ouverte, afin de la pousser et tenter ensuite un « démarrage en prise ». Une technique qu’il semble avoir l’habitude de pratiquer. Mais mal lui en a pris cette fois ! Son taxi fonce droit dans le ravin jouxtant la descente indiquée.

Une folle course qui entraîne également le chauffeur en le blessant au passage. Le taxi finira sa course les quatre roues en l’air devant un bar très fréquenté. Le chauffeur pour sa part, grièvement blessé à la tête est immédiatement conduit vers une structure hospitalière locale par quelques témoins oculaires. Autre victime, un résident de la zone embarqué dans le véhicule qui s’en sort curieusement sans bobos apparents. Un véritable petit miracle ! Et pour cause, aucun dégât matériel n’a été enregistré ou perte en vie humaine. Un accident matinal qui a suscité tout de même la consternation des badauds.

« On a vu le monsieur monter dans la voiture pour tenter de la faire démarrer. Il a ouvert la portière, s’est assis mais en vain, la voiture n’a pas pu démarrer puis il est redescendu, a ouvert le capot pour voir ce qui n’allait pas. Soudainement, on a vu le monsieur commencer à la pousser, la portière était ouverte. En poussant son véhicule, les roues ont pris la mauvaise direction. Le monsieur s’est retrouvé au sol et la voiture dans le ravin », explique un des témoins oculaires, encore surpris.
Quid de l’absence des garde-fous ?

Il y a déjà un bon moment que cette descente pourtant très dangereuse ne dispose d’aucun garde-fous. Si jusqu’ici pareille situation ne s’était produite, aujourd’hui plus que jamais les populations avoisinantes exhortent les autorités compétentes à procéder à la pause de garde-fous. C’est pourquoi, les habitants demandent à l’Etat de construire un mur de sécurité, afin de prévenir les dangers plutôt que de les subir.


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs