Accident de circulation : Plusieurs morts à Kango

samedi 16 septembre 2017 Société & environnement


Nouvelle tragédie suite à l’accident de circulation d’un bus d’une société de transport dans la localité de Kango à environ 95 kilomètres de Libreville. Selon le dernier bilan, six personnes ont perdu la vie mais on dénombre également des dizaines de blessés.

Le Gabon de nouveau en deuil ! Après l’accident de circulation survenu en août 2016 aux portes de Kango dû à une collision entre un mini bus de la société Bitam Express et un camion transportant des vivres alimentaires, cette localité vient à nouveau d’enregistrer un autre événement tragique. Vendredi 15 septembre, un grave accident s’est produit sur la route nationale 1 à 93 kilomètres de la capitale gabonaise.

Selon des témoignages recueillis sur les lieux de l’accident, six personnes sont mortes calcinées mais l’on dénombre également une dizaine de blessés. En effet, le bus qui allait en direction de Makokou, ville située dans la province de l’Ogooué-Ivindo aurait toujours selon les témoignages, mal effectué un dépassement. Ce qui a occasionné une sortie de route. L’incendie qui s’est rapidement propagé dans le bus a été causé par la présence dans le bus de bidons d’essence que le bus transportait pour ses provisions.

Les images diffusées par certains badauds sont insoutenables. On y voit le bus complètement incendié avec à son bord des corps calcinés. S’exprimant sur ce énième drame, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba a adressé ses pensées les plus émues aux nombreuses victimes de ce drame, à leurs familles et à leurs proches avant d’annoncer une prise en charge des familles des victimes. « Je m’assurerai personnellement que le gouvernement prend toutes les mesures nécessaires afin qu’une enquête soit menée et fasse toute la lumière sur les circonstances précises de ce drame. Je veillerai également à ce que les victimes et leurs familles soient prises en charge comme il se doit », a-t-il annoncé dans un communiqué officiel.

Ce énième drame de la route occasionné par le manque de vigilance de la part des chauffeurs des sociétés de transport routier met en évidence le manque de responsabilités dont font montre de nombreux routiers. Mais il met aussi en évidence, les carences flagrantes en matière d’approvisionnement en carburant surtout pour les habitués des destinations comme Makokou, Minvoul et bien d’autres villes de l’intérieur du pays. En effet, entre Lalara et Makokou, s’approvisionner en carburant pour les routiers a toujours relevé du casse-tête. Par conséquent, pour éviter des surprises dommageables dues à des pannes sèches brusques, certains routiers préfèrent avoir avec eux des réserves. Ce qui n’est pas toujours prudent au regard des conséquences que le transport de ces réserves de carburant peuvent causer…


Michael Moukouangui Moukala

Vos commentaires

  • Le 23 octobre à 20:55, par Bilal En réponse à : Accident de circulation : Plusieurs morts à Kango

    l’accident de circulation survenu en août 2016 aux portes de Kango dû à une collision entre un mini bus de la société Bitam Express et un camion transportant des vivres alimentaires, cette localité vient à nouveau d’enregistrer un autre événement tragique. Vendredi 15 septembre, un grave accident s’est produit sur la route nationale 1 à 93 kilomètres de la capitale gabonaise.

    Selon des témoignages recueillis sur les lieux de l’accident, six personnes sont mortes calcinées mais l’on dénombre également une dizaine de blessés. En effet, le bus qui allait en direction de Makokou, ville située dans la province de l’Ogooué-Ivindo aurait toujours selon les témoignages, mal effectué un dépassement. Ce qui a occasionné une sortie de route. L’incendie qui s’est rapidement propagé dans le bus a été causé par la présence dans le bus de bidons d’essence que le bus transportait pour ses provisions.

    Les images diffusées par certains badauds sont insoutenables. On y voit le bus complètement incendié avec à son bord des corps calcinés. S’exprimant sur ce énième drame, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba a adressé ses pensées les plus émues aux nombreuses victimes de ce drame, à leurs familles et à leurs proches avant d’annoncer une prise en charge des familles des victimes. « Je m’assurerai personnellement que le gouvernement prend toutes les mesures nécessaires afin qu’une enquête soit menée et fasse toute la lumière sur les circonstances précises de ce drame. Je veillerai également à ce que les victimes et leurs familles soient prises en charge comme il se doit », a-t-il annoncé dans un communiqué officiel.

    Ce énième drame de la route occasionné par le manque de vigilance de la part des chauffeurs des sociétés de transport routier met en évidence le manque de responsabilités dont font montre de nombreux routiers. Mais il met aussi en évidence, les carences flagrantes en matière d’approvisionnement en carburant surtout pour les habitués des destinations comme Makokou, Minvoul et bien d’autres villes de l’intérieur du pays. En effet, entre Lalara et Makokou, s’approvisionner en carburant pour les routiers a toujours relevé du casse-tête. Par conséquent, pour éviter des surprises dommageables dues à des pannes sèches brusques, certains routiers préfèrent avoir avec eux des réserves. Ce qui n’est pas toujours prudent au regard des conséquences que le transport de ces réserves de carburant peuvent causer…

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs