Accident de circulation du PK5 : La thèse du suicide écartée…

mardi 19 décembre 2017 Société & environnement


Le corps d’une femme d’une trentaine d’année a été retrouvé hier, lundi 18 décembre courant, sous l’échangeur du PK5 au petit matin, donnant ainsi lieu à diverses interprétations dont la thèse du suicide largement véhiculée sur les réseaux sociaux. Il n’en est rien à en croire plusieurs témoignages, la défunte a été mortellement fauchée par un véhicule qui a pris la poudre d’escampette.

Ce lundi au petit matin, alors que bon nombre d’employés vaquaient à leurs activités quotidiennes, ils ont été surpris par le cadavre d’une jeune fille retrouvé à l’échangeur du PK5. Très rapidement, la nouvelle s’est répandue sur les réseaux sociaux. Le corps était étalé sur la voie expresse, laissant chacun aller de son commentaire sur les causes de la mort. Les premiers badauds faisaient état d’une mort par suicide.

Selon cette version, la femme aurait sauté de l’échangeur depuis le pont supérieur qui relie le PK5 du PK6. Ce qui n’a pas été prouvé. L’emplacement du corps tout comme les hématomes sur le cadavre ont laissé paraître qu’elle a plutôt été fauchée par un véhicule non identifié et dont le chauffeur s’est évanouie dans la nature. Le parquet de Libreville a ouvert une enquête pour retrouver le coupable de ce drame. Affaire à suivre…


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs