Accident d’Oyem : Plus de peur que de mal !

mardi 10 janvier 2017 Société & environnement


Un bus de transport de marque Toyota Hiace a effectué plusieurs embardées au niveau du village Nkolabona, à quelques encablures de la capitale provinciale du Woleu-Ntem. Le bus qui comptait à son bord pas moins de 22 élèves du lycée MoïseNkoghé de Mitzic convoyait ces derniers au stade d’Oyem où Ali Bongo Ondimba procédait officiellement à l’inauguration de l’infrastructure sportive, hier lundi 9 janvier. Fort heureusement aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée.

L’inauguration du stade d’Oyem qui doit accueillir les matchs de la poule C de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) a enregistré un événement malheureux. Un bus de marque Toyota Hiace contenant à son bord plus de 20 élèves du lycée Moïse Nkoghé a effectué six tonneaux au village Nkolabona alors qu’il se rendait au stade d’Oyem, pour l’inauguration de cette enceinte sportive. Une inauguration effectuée par Ali Bongo Ondimba en personne.

Selon des sources concordantes, 8 bus ont été affrétés pour convoyer les élèves au stade d’Oyem. Lesquelles sources soutiennent que le proviseur, Mbele Matthieu a intimé l’ordre aux élèves du second cycle d’assister à l’inauguration du stade d‘Oyem. « Le proviseur a fait le tour des classes pour nous obliger à aller au stade d’Oyem pour assister à l’inauguration du stade. Il nous a confié que l’ordre venait de la présidence de la République qui devait mettre à notre disposition des moyens de transport », a confié sous le couvert de l’anonymat un élève en classe de terminale au lycée de Mitzic avant de rajouter «  Certains d’entre nous ont reçu une consigne par sms de ne pas communiquer avec qui que se soit sur l’accident qui vient d’avoir lieu ainsi que sur son bilan ».

Il est impérieux que le Procureur de la République près le Tribunal d’Oyem s’auto-saisisse pour dégager les responsabilités dans cet accident qui heureusement n’a causé aucun mort.


Tony Muru

Vos commentaires

  • Le 10 janvier à 20:48, par gabao. kool En réponse à : Accident d’Oyem : Plus de peur que de mal !

    C’est un CHIEN de proviseur qui met la vie de vos enfants en péril. Et ce CHIEN de proviseur vie dans votre ville, sans problème. Mon Dieu ! Qu’ est-ce qui ne va pas avec vous ? Vous ne pouvez pas sérieusement casser la gueule à ce FUMIER de proviseur ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 20:52, par gabao. kool En réponse à : Accident d’Oyem : Plus de peur que de mal !

    Lire ( vit ) au lieu de vie

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 12:18, par serges dry En réponse à : Accident d’Oyem : Plus de peur que de mal !

    pourquoi ce gouvernement se permet de sacrifier le jeunes gabonais au lieude faire des choss dans les norme ou les gabonais attendent de vrais realisations ,pourquoi autoriser les eleves a aller faire le nombre a l inauguration d u stade inachevé ?ce gouvernement et ses representant de cette province sont pour la can qui n a aucune importance de cette année 2017 alors que y apein de chose a faire avc cet argent,a l fois on accuse la crise et on fait des depenses inutile ? a la fin si tous le monde qui eu victime de son enfant se défende pour corriger cet acte c est mieux...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs