Edito : « Et si le Gabon refusait le développement ! »
Speciales Edito Dounguenzolou 24 décembre 2018 0

Une chose est d’élever la jeunesse, une autre est de l’éduquer. Donner à manger par exemple ne suffit pas pour que l’on affirme urbi et orbi que l’on a assumé une œuvre éducatrice qui relève, elle, des mœurs, bonnes mœurs s’entend, de la bonne conduite des moins âgés par les aînés qui devraient logiquement avoir de l’ascendant sur eux. Quelle société n’a pas été bâtie sur les espérances placée en la jeunesse pour que la nôtre soit presque laissée à « l’abandon » ? Sait-on que les valeurs empruntées aux autres pour (...)

Edito : « Maladite » ?
Speciales Edito Dounguenzolou 18 décembre 2018 0

Lorsque l’on demande aux autorités gabonaises comment va leur pays, elles répondent presque toutes en cœur : « ça va bien ! ». Et pourtant bien de signes témoignent des difficultés rencontrées par ce naguère Émirat pétrolier que ce soit par les personnes morales ou physiques. Signe des temps, le cri d’alarme lancé par le ministre des Sports, réputé être proche du Président de la République et donc sensé être parmi ceux qui devraient logiquement bénéficier plus que d’autres de ses faveurs. Alain-Claude (...)

Edito : « Etre nationaliste et patriote » !
Speciales Edito Dounguenzolou 10 décembre 2018 1

Voici l’une des expressions parmi les plus usitées par les Hommes politiques du continent africain dont certains qui affirment qu’ils aiment leur pays plus que les autres compatriotes. Et pourtant cela tarde à se vérifier dans les faits quotidiens qui prouvent que c’est le contraire qui est plutôt pratiqué. Alors, que penser d’ « être nationaliste ou patriote » ?
D’aucuns pensent que parler ainsi constitue de fait un appel au repli sur soi ou un signe de xénophobie. Il n’en n’est rien à notre humble (...)

Edito : « Il n’ya pas de bons pays pour les pauvres ! »
Speciales Edito Dounguenzolou 26 novembre 2018 0

On peut véritablement se demander pourquoi nos contemporains ont pour la plupart perdu l’esprit d’analyse au point de ne s’intéresser qu’aux plaisirs de ce bas monde, oubliant qu’ils devraient être considérés comme des acteurs et non comme de simples observateurs de leur condition. Quand le musicologue gabonais Pierre-Claver Akendengué interpelle ses compatriotes dans l’un de ses opus de la manière suivante : « l’argent même volé va toujours dans les poches de ceux qui en ont déjà, la culture c’est (...)

Edito : Grand homme, qui es-tu ?
Speciales Edito Dounguenzolou 19 novembre 2018 0

Très souvent l’on entend des gens parler du grand homme sans qu’ils ne nous expliquent véritablement de quoi il est question. Un grand homme, de quoi s’agit-il, nous demandons-nous ! Et de tenter d’y répondre en considérant ce que le commun des mortels considère comme tel, partant des définitions qu’il y apporte. Pour certains, le grand homme serait cet être nanti, peu importe l’origine de sa fortune présumée, pour d’autres, il serait plutôt celui qui, en dépit des vicissitudes de la vie, a réussi à se (...)

Edito : « Fioti » est mon nom !
Speciales Edito Dounguenzolou 12 novembre 2018 0

Le terme « Fioti » qui désigne en langue Vili parlée dans le sud- Gabon, au Congo et en Angola, le nègre n’a rien de péjoratif ? Cependant, il s’oppose, lorsqu’il est utilisé comme qualificatif « noir », au « blanc », symbole de virginité, de pureté, de candeur, de succès et de développement, cela s’entend. C’est ce sens- là qui nous intéresse et nous pousse à la réflexion qui suit.
Certes, il est impossible au « noir » de devenir « blanc », tout comme il est contre-nature de penser qu’un être de sexe masculin (...)

Edito : « NTCHE NGANI »*
Speciales Edito Dounguenzolou * « NTCHE NGANI » entendez-par là la terre d’autrui, par extension le pays d’autrui en langue omiénè (Ndlr : une langue essentiellement parlée dans l’Estuaire, le Moyen Ogooué et l’Ogooué Maritime). 5 novembre 2018 0

Les jeunes des générations 70- 80 se souviennent, s’ils n’étaient pas distraits, de l’opus de Pierre-Claver Akendengué « Ntche Ngani » qui avait fait couler beaucoup d’encre et de salive à l’idée, comme nombre de politiciens de l’époque l’avaient traduit, non sans comprendre la quintessence du discours livré par le musicologue, comme une volonté d’afficher sa xénophobie et d’attiser celle-ci dans l’esprit de ses compatriotes vis-à-vis de la première institution du pays. Il n’en n’était rien lorsque l’on (...)

Edito : Plaidoyer pour un Gabon démocratique
Speciales Edito Dounguenzolou 29 octobre 2018 0

Le Gabon a bouclé samedi dernier ses élections législatives. Comme à l’accoutumée, le taux d’abstention n’a pas empêché que la mobilisation soit au rendez-vous. De nombreux Gabonais ayant une fois de plus prêté une oreille attentive à ceux qui leur ont promis, une fois à l’Assemblée nationale, de travailler dans le sens de l’amélioration de leur quotidien. La question que l’on devrait désormais se poser est celle de savoir si les promesses faites seront enfin tenues ?
En vérité, « les peuples n’ont que les (...)

Edito : 15 octobre, quel souvenir ?
Speciales Edito Dounguenzolou 22 octobre 2018 0

Le 15 octobre dernier, les populations de Ndendé en particulier et du département de la Dola en général avaient rendez- vous avec l’histoire à l’occasion de l’anniversaire de la disparition de Pierre Mamboundou. Une cérémonie marquée par une messe de requiem et une visite au mausolée avant un cocktail offert au domicile du défunt par sa famille conduite par son épouse. Il serait injuste de parler de fausse note, mais plutôt de regrets accumulés.
Certes la messe de requiem et le cocktail pour les raisons (...)

Edito : La mairie de Ndjolé incendiée, incivisme quand tu nous tiens !
Speciales Edito DOUNGUENZOLOU 11 octobre 2018 1

Pourquoi toute élection au Gabon doit être marquée par des actes de violence visant notamment des édifices publics ? Question qui sollicite une réflexion et une réponse collective tant les populations semblent assister impuissantes ou complaisantes à des phénomènes déstabilisant l’ordre public et faisant paraitre aux yeux du grand monde un degré de barbarie et d’inculture contre lequel le commun des mortels devrait désormais se liguer.
Peut-être est-ce aussi la faute des pouvoirs publics qui par (...)

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 33 |